les presses du réel

Magnificent Obsessions Saved My Life

Matthias Brunner - Magnificent Obsessions Saved My Life
Une vie, entre art et cinéma.
Les biographies peuvent être aussi variées que les vies humaines. Magnificent Obsessions Saved My Life est cependant un cas à part, un genre très particulier d'(auto)biographie qui retrace les étapes et les tournants de la vie d'un artiste d'après-guerre issu d'une famille dysfonctionnelle, avec pour toile de fond les expériences de libération sexuelle de sa génération 68 et son expérience trop personnelle de deux pandémies mortelles : le SIDA et le Covid-19. Mais ces éléments biographiques et historiques de la vie de l'artiste sont mis en avant dans un dialogue permanent avec les classiques hollywoodiens, les films d'auteur et l'art contemporain. Car une œuvre d'art cinématographique ou visuel n'est rien si elle ne vous parle pas de votre propre vie : le cinéma et l'art parlent toujours de ce qui a été et de ce qui aurait pu être, de ce que nous sommes et de ce que nous voudrions être. Magnificent Obsessions aborde ces questions existentielles par le biais de textes et d'images, notamment des sélections de l'impressionnante collection de photos de films de Brunner et des reproductions de ses œuvres d'art préférées. Il examine comment le monde a changé, en particulier les voyages, les hôtels et les expositions, depuis le milieu du XXe siècle, quels vêtements et coiffures les gens portaient alors et portent aujourd'hui.
Comme dans les films, les gens sont au centre des des écrits de Brunner, parfois d'une franchise mordante et pourtant affectueux, presque tendres. Lorsqu'il perd l'amour de sa vie, le marchand d'art suisse Thomas Ammann, emporté par le sida, il écrit sur leur bonheur commun pour ne pas être rongé par le chagrin. Il se souvient de la glamour Elisabeth Bossard (Thema Selection), son amante de longue date, et raconte des anecdotes d'un flirt à Venise avec Edmund White, l'écrivain américain qui devint son ami. Il raconte sa relation d'amour-haine avec le cinéaste suisse Daniel Schmid, avec des aperçus intimes des cinéastes allemands défunts Reiner Werner Fassbinder et Werner Schroeter, de leurs œuvres et de toute la scène qui les entourait.
La vie de Brunner est marquée par deux constantes : un désir d'évasion artistique et une volonté généreuse et inlassable de partager ses obsessions avec les autres. C'est Brunner qui a très tôt fait venir en Suisse les films de ses amis John Waters et Andy Warhol, en contournant la censure. Sans cela, ces films n'auraient pas été vus – ou seulement beaucoup plus tard, avec l'avènement de l'Internet. Brunner connaissait les côtés lumineux et sombres de l'usine à rêves, mais il était toujours prêt à succomber une fois de plus à son Imitation of Life, comme Douglas Sirk a intitulé l'un de ses grands mélodrames.
Matthias « This » Brunner (né en 1945 à Zürich) a dirigé des cinémas d'art et d'essai à Zurich pendant plus de trente-cinq ans, a été commissaire de projections à Art Basel et Art Basel Miami Beach pendant plus de vingt ans et a participé à plus de deux cent cinquante festivals de cinéma au cours des soixante dernières années, de Berlin à Cannes, Locarno, Venise, Zurich et même à Los Angeles. Il a reçu de nombreuses récompenses pour son travail, notamment le titre français d'Officier des Arts et des Lettres, le prix Europa Cinemas du « Meilleur commissaire européen de films d'art et d'essai », des prix culturels de la ville et du canton de Zurich et le SI Award du Swiss Institute de New York.
Conception graphique : Studio Achermann.
 
2022 (parution prévue au 4e trimestre)
édition anglaise
24 x 30 cm (broché)
304 pages (ill.)
 
68.00
 
ISBN : 978-3-907236-42-0
EAN : 9783907236420
 
à paraître
Magnificent Obsessions Saved My Life


 haut de page