flux RSS (nouvelles parutions)
 



version française / english version
Virginie Yassef [tous les titres]
Captures [tous les titres] Digressions (entretiens) [tous les titres]
Virginie Yassef <!---->
Entretien avec Virginie Yassef par Julie Pellegrin, Mathieu Copeland, Philippe Quesne.

Conception graphique : Claire Moreux.
paru en juin 2018
édition bilingue (français / anglais)
13,5 x 21,5 cm (broché)
36 pages (ill. n&b) + carte postale
6.00 €
ISBN : 978-2-9558778-5-2
EAN : 9782955877852
en stock
 
Livre d'entretien avec l'artiste pluridisciplinaire Virginie Yassef, à propos de son spectacle The Veldt inspiré d'une pièce de l'écrivain Ray Bradbury. Une conversation animée par Julie Pellerin, Mathieu Copeland et Philippe Quesne.
Pour cette parution, Virginie Yassef, accompagnée de Julie Pellegrin, a choisi de s'entretenir avec Mathieu Copeland et Philippe Quesne, autour de la préparation de son projet The Veldt. Un premier épisode est présenté à la Ferme du Buisson dans le cadre de « Performance Day » et le suivant au Théâtre Nanterre-Amandiers en novembre 2018. Ce double entretien expose des échanges avec le curator et le metteur en scène autour de la théâtralité, du passage de l'exposition à la scène, du traitement du son, de la scénographie, du temps et de la partition.
Publié suite à la 3e édition de « Performance Day » à la Ferme du Buisson, Marne-la-Vallée, le 2 juin 2018.

Julie Pellegrin est directrice du Centre d'art contemporain de la Ferme du Buisson.

Commissaire d'exposition et éditeur, Mathieu Copeland cultive une pratique curatoriale cherchant à subvertir le rôle traditionnel des expositions et à en renouveler nos perceptions.

Formé aux arts plastiques, Philippe Quesne est metteur en scène et directeur du théâtre Nanterre-Amandiers. Il a créé de nombreux spectacles avec sa compagnie Vivarium Studio dont La Mélancolie des dragons. L'Effet de Serge, Welcome to Caveland! ou Caspar Western Friedrich.
Virginie Yassef (née en 1970 à Grasse, vit et travaille à Paris) explore, depuis les années 1990, plusieurs médiums : vidéo, peinture, photographie, sculpture… Débusquant nos émotions enfouies et notre faculté d'émerveillement avec une drôlerie et une inventivité singulières, son œuvre invente des mondes où les gestes du quotidien prennent une dimension fantastique, où se télescopent les strates historiques et les niveaux de lecture, les registres et les références. Les formes qu'elle conçoit ressurgissent et se transforment d'un scénario à l'autre au gré des variations narratives.
Ainsi, l'artiste échafaude des hypothèses comme elle échafaude des bâtiments : dans un va-et-vient constant entre construction physique et mentale. Elle crée des terrains pour le jeu, un jeu qui désigne ici une activité plus qu'un objet fini, qui imprime un mouvement aux choses pour produire de la (science) fiction. Un jeu sans règles qui contribue à définir un espace d'expérimentation potentiel entre la surface de la réalité et une projection fantasmatique.