flux RSS (nouvelles parutions)
 



version française / english version
Palais n° 21 – Le Bord des mondes
Palais [tous les numéros]
  Palais Le Bord des mondes
paru en février 2015
édition bilingue (français / anglais)
22,5 x 28,5 cm (broché)
192 pages (ill. coul.)
15.00 €
ISBN : 978-2-84711-057-9
EAN : 9782847110579
en stock
 
Le magazine Palais consacre l'intégralité de ce numéro 21 à l'exposition « Le Bord des mondes » du Palais de Tokyo (février-mai 2015). En explorant des territoires extérieurs au monde de l'art, en débusquant des gestes singuliers à l'origine de formes nouvelles de création, l'exposition entreprend de renouveler et d'élargir le champ de notre attention artistique. Une tentative de voir, d'expérimenter et de penser le monde, en s'affranchissant des catégories qui l'organisent.
Au sommaire : la commissaire de l'exposition « Le Bord des mondes », Rebecca Lamarche-Vadel, en présente les enjeux et invite à découvrir les recherches de créateurs qui dépassent les définitions classiques de l'art. Le philosophe Jean-Marie Schaeffer propose une réflexion qui va à l'encontre d'une vision opposant l'art à ce qui n'est pas de l'art, en pensant l'art comme un monde pluriel qui remet sans cesse en jeu son extension et sa nature au gré de ses interactions avec les mondes multiples qui le bordent. L'écrivain et critique d'art Brian Dillon propose une typologie des formes et des personnes qui participent d'une histoire de nos façons de scruter et de mettre en spectacle le monde. Une mise en perspective historique de l'esprit de curiosité qui prévaut dans l'exposition « Le Bord des mondes ».
Et aussi David Raymond, artiste, écrivain et poète, s'intéresse aux installations de « pierres en équilibre » de Bridget Polk ; Laurent Derobert, inventeur des « mathématiques  existentielles », évoque les rapports entre mathématiques, art et amour avec le mathématicien Edward Frenkel et l'artiste Peter Coffin ; Philippe Rekacewicz, géographe, cartographe et journaliste, fait découvrir la carte d'un monde imaginaire inventé par Jerry Gretzinger ; la commissaire d'exposition Sandra Maunac retrace l'histoire de la Sape kinoise en mettant en évidence les liens étroits de cet art du « se vêtir » avec la scène musicale locale ; Hiroshi Ishiguro, créateur de robots « géminoïdes », s'entretient avec le compositeur Keiichiro Shibuya, auteur d'un opéra pour logiciel de synthèse vocale Vocaloid ; Theo Jansen questionne notre anthropocentrisme grâce à ses « créatures de plage » capables de se mouvoir et de survivre de façon autonome ; Frédérique Aït-Touati, chercheur et metteur en scène, plonge au cœur des toiles d'araignée de Tomás Saraceno ; l'essayiste gastronomique Bénédict Beaugé se livre à la savante analyse d'un repas créé par Pierre Gagnaire ; l'artiste-chercheur Jean-Paul Thibeau rend compte de sa rencontre avec Jean Katambayi, artiste-hackeur-bricoleur; Jane Venis, sculpteure et écrivaine, propose d'étudier les principes fondateurs des chindogu, objets insolites inventés par Kenji Kawakami.
Ainsi que CKY, Carlos Espinosa, Rose-Lynn Fisher, Game of States, Iris van Herpen, Zdenek Kosek, Jesse Krimes, Kusköy, Charlie Le Mindu, Arnold Odermatt, Le Prince noir, George Widener.
Publié trois fois par an, le magazine Palais offre un regard enrichi sur les expositions et la programmation du Palais de Tokyo. Palais donne à voir l'art contemporain d'une manière actuelle et, aussi souvent que possible, du point de vue des artistes eux-mêmes. Chaque saison, dossiers thématiques, entretiens, essais, projets spéciaux et inserts sont autant de contributions d'artistes, de critiques d'art, d'historiens ou de théoriciens qui font du magazine Palais un outil indispensable pour appréhender l'art contemporain.