les presses du réel
Phill Niblock, Kasper T. Toeplitz, Franck Vigroux - BestiaIRE (vinyl LP)
Une pièce composée par Phill Niblock, interprétée live par l'Ensemble IRE trio : Kasper T. Toeplitz (basse), Franck Vigroux (guitare), Hélène Breschand (harpe électronique) en face A / une pièce composée et interprétée par Kasper T.Toeplitz (basse) et Franck Vigroux (guitare, électronique) en face B.
Phill Niblock (né en 1933 à Anderson, Indiana, vit et travaille à New York et à Gand) propose depuis plus de quarante ans une œuvre pluridisciplinaire. Son art « intermedia » associe musique minimaliste, art conceptuel, cinéma structurel, art systématique ou encore politique, et s'active à modifier notre perception et notre expérience du temps.
Reconnu comme l'un des grands compositeurs expérimentaux de notre époque, Phill Niblock débute sa carrière artistique comme photographe et cinéaste. Passionné de jazz, il s'installe à New York en 1958. Niblock débute la photographie en 1960 et se spécialise dans les portraits des musiciens de jazz (Duke Ellington, Charles Mingus, Billy Strayhorn...). Au milieu des années 1960, il réalise ses premiers films pour les danseurs et chorégraphes du Judson Church Theater. A partir de 1968, Phill Niblock se consacre à la musique et compose ses premières pièces qui doivent – comme le précise l'artiste – être écoutées à fort volume pour en explorer les sur-harmoniques (overtones). Il poursuit indépendamment ses projets cinématographiques dont The Movement of People Working (le mouvement des gens qui travaillent), une série de films de plus de 25 heures réalisée entre 1973 et 1991 où la gestuelle répétitive du travail s'offre en écho direct à ses compositions musicales.
Depuis le milieu des années 1960, son œuvre photographique réalisée en argentique dépeint l'architecture et l'urbanisme new-yorkais. La séquence et l'agencement des vues proposent une cartographie du lieu et de l'objet photographié, tels que le quartier désaffecté au sud du Bronx en 1979 ou les façades du district de SoHo Broadway en 1988. Phill Niblock s'intéresse plus particulièrement à la projection d'images en mouvement – films et suites de diapositives. Produit entre 1966 et 1969, Six Films, une suite de courts-métrages sonores réalisés en film 16 mm, annonce sa démarche expérimentale au travers de portraits d'artistes et musiciens dont Sun Ra et Max Neuhaus.
A partir de 1968, l'artiste expérimente l'association de ses productions visuelles à son œuvre musicale pour créer des compositions architecturales et environnementales. La série des Environments, recréé par l'artiste pour la première fois depuis sa dernière présentation en 1972, extrait, par l'image, la réalité de plusieurs environnements, tout en créant un environnement temporaire dense et intense d'images projetées, de musique et de mouvements dans l'espace du musée.
Ancien professeur du College of Staten Island (City University de New York), Phill Niblock est depuis 1985 le directeur de l'Experimental Intermedia Foundation de New York, dont il est artiste / membre depuis 1968. Il est le producteur de Music and Presentation Intermedia depuis 1973 (environ 1000 représentations) et dirige le label XI Records de l'Experimental Intermedia.
La musique de Phill Niblock est disponible sur les labels XI, Moikai, Mode et Touch. Le label Extreme a publié un DVD de ses films.
Kasper T. Toeplitz (né en 1960 à Varsovie) est un compositeur et bassiste français d'origine polonaise. Entre composition « académique » (il travaille avec les plus grandes institutions d'Etat : GMEM, GRM, IRCAM, Radio-France) et musique électronique ou « noise » (en solo ou en collaboration avec des musiciens expérimentaux ou inclassables : Éliane Radigue, Zbigniew Karkowski, Dror Feiler, Tetsuo Furudate, Phill Niblock, Gérard Hourbette d'Art Zoyd, Eryck Abecassis, Fred Bigot, Gerome Nox, etc.), il développe des compositions sur ordinateur basées sur des structures de matières sonores à évolutions lentes, habitées d'un scintillement interne, foncièrement organiques. Il écrit pour la danse (Myriam Gourfink, Loic Touzé, Olivia Grandville, Emmanuelle Huynh, Hervé Robbe, Artefact, Christian Trouillas, Jean-Marc Matos…), le théâtre et développe des pièces « mixtes », incluant lumière et/ou image vidéo.
Kasper T. Toeplitz est un contributeur régulier de Revue & Corrigée.
Franck Vigroux (né en 1973 à Marjevols) est un artiste aux multiples facettes dont les œuvres vont de la musique électronique expérimentale à la composition moderne et au théâtre musical, en passant par les arts sonores, la musique noise, la musique électroacoustique ou encore la performance audiovisuelle. Franck Vigroux crée une musique faite de tensions tectoniques, de rythmes, de textures électroniques et d'une approche très personnelle quant à l'exploration sonore. Il a travaillé avec des musiciens tels que Elliott Sharp, Mika Vainio, Reinhold Friedl ou Ars Nova, aussi bien qu'avec des artistes visuels comme Antoine Schmitt ou Kurt d'Haeseleer.
Mastering & cut : Frédéric Alstadt, Angstrom Studio Brussels.
 
paru en novembre 2020
 
25.00
 
en stock
BestiaIRE (vinyl LP)
Phill Niblock, Kasper T. Toeplitz, Franck Vigroux : autres titres












 haut de page