interruption exceptionnelle des expéditions les 31 janvier et 1er février (les commandes seront expédiées en priorité dès la reprise des opérations – merci pour votre patience !)
les presses du réel

« Les femmes qui pleurent sont en colère » par femme avec tête(s)

Orlan - « Les femmes qui pleurent sont en colère » par femme avec tête(s)
Les œuvres de la série Les femmes qui pleurent sont en colère sont inspirées des portraits de Picasso peignant sa compagne de l'époque, Dora Maar, en train de pleurer. Dans cette série, Orlan hybride des fragments de son visage aux portraits de Dora Maar.
« Les femmes qui pleurent sont en colère est une nouvelle série de photographies hybridées que j'ai créée pour mettre en scène les femmes de l'ombre : les inspiratrices, les modèles, les muses. Elles ont en effet toujours joué un rôle prépondérant pour la notoriété de nos grands maîtres […]. Picasso objectise Dora Maar. Je relis son œuvre pour remettre la femme-sujet au centre. »
Orlan
Orlan (née en 1947, vit et travaille entre Paris, Los Angeles et New York), avec ses œuvres engagées et politiques, interroge sur le statut de la femme dans la société contemporaine. Elle n'est pas assujettie à un matériau, à une technologie ou à une pratique artistique. Elle utilise la sculpture, la photographie, la performance, la vidéo, la 3D, les jeux vidéo, la réalité augmentée, l'intelligence artificielle et la robotique (elle a créé un robot à son image qui parle avec sa voix) ainsi que les techniques scientifiques et médicales comme la chirurgie et les biotechnologies, pour interroger les phénomènes de société de notre époque.
Parmi ses œuvres majeures, on compte sa performance Le Baiser de l'artiste, qu'elle présente à la FIAC en 1977 et qui provoque un véritable scandale, ou encore L'Origine de la guerre en 1989, reprenant L'Origine du monde de Gustave Courbet. Dans les années 1990, elle démarre une série d'opérations chirurgicales / performances qu'elle met en scène. À partir de 1998, elle crée les premières Self-Hybridations, utilisant les technologies numériques pour mixer son portrait avec celui de Précolombiennes, d'Amérindiennes, d'Africaines, ou encore des masques de l'Opéra de Pékin et des Self-Hybridations sur commande telle que celle d'Agatha Ruiz de la Prada.
Orlan expose régulièrement ses œuvres, tant aux États-Unis – MOCA et LACMA à Los Angeles, PS1 à New York – qu'en France – Centre Pompidou, Palais de Tokyo, Centre national de la photographie – ou encore en Espagne, au Japon, en Italie. Plusieurs rétrospectives lui ont été consacrées : au Frac des Pays de la Loire et au Centre de la photographie à Salamanque (Espagne) en 2002, au CCC à Tours et au Centre national de la photographie à Paris en 2004. À l'occasion de son soixantième anniversaire en mai 2007, le Musée d'Art moderne de Saint-Etienne lui a consacré une importante rétrospective.
Publié avec la galerie Eva Vautier.
 
paru en janvier 2022
édition française
21 x 29,7 cm (relié)
78 pages (ill.)
 
26.00
 
ISBN : 978-2-37229-047-0
EAN : 9782372290470
 
en stock
« Les femmes qui pleurent sont en colère » par femme avec tête(s) « Les femmes qui pleurent sont en colère » par femme avec tête(s) « Les femmes qui pleurent sont en colère » par femme avec tête(s)
Orlan : autres titres





 haut de page