les presses du réel
Okkyung Lee, Jérôme Noetinger, Nadia Ratsimandresy - Two Duos (vinyl LP)
Issu d'une résidence de la violoncelliste Okkyung Lee au Cafe OTO, ce disque live rassemble un duo avec Jérôme Noetinger et son célèbre magnétophone à bande Revox B77, un autre avec Nadia Ratsimandresy, sur ondes Martenot.
Okkyung Lee (née en 1975 à Daejeon, Corée du Sud, vit et travaille à New York depuis 2000) est une violoncelliste, compositrice et improvisatrice évoluant librement à l'intersection de plusieurs disciplines artistiques. Ses influences s'étendent de la noise, de la musique improvisée, du jazz et de la musique classique occidentale à la musique traditionnelle et populaire de son pays d'origine, qu'elle mobilise avec la même urgence dans une approche ouverte et singulière du son.
Okkyung Lee est l'auteure d'une discographie riche de plusieurs dizaines d'albums, en solo ou en collaboration avec Arca, David Behrman, Chris Corsano, Jacques Demierre, Mark Fell, Ellen Fullman, Douglas Gordon, Jenny Hval, Vijay Iyer, Christian Marclay, Ikue Mori, Phill Niblock, Bill Orcutt, Marina Rosenfeld, John Zorn, etc.
Jérôme Noetinger (né en 1966 à Marseille) est un compositeur et improvisateur de musique électroacoustique, fondadeur du label et de la plate-forme de distribution Metamkine (qu'il a dirigé de 1987 à 2018), membre du comité de rédaction du magazine trimestriel Revue & Corrigée (de 1989 à 2014). Collaborateur de longue date de Lionel Marchetti et de Mathieu Werchowski, il a joué avec Nachtluft, Voice Crack, Tom Cora, Michel Doneda, Lê Quan Ninh, Martine Altenburger, Emmanuel Petit, Marc Pichelin, Jean Pallandre, Dominique Répécaud, Peter Hollinger, Keith Rowe, MIMEO, Giuseppe Ielasi, eRikm, etc.

Voir aussi Thymolphthalein (Natasha Anderson, Will Guthrie, Jérôme Noetinger, Anthony Pateras & Clayton Thomas).
Musicienne, compositrice et performeuse née à Paris, Nadia Ratsimandresy découvre l'onde Martenot à l'âge de 9 ans dans la classe de Françoise Pellié-Murail à l'école de musique d'Evry. Issue d'un parcours clairement orienté Musicienne-Interprète (diplômée du CNSMDP en 2002), elle saura l'affûter suivant ses désirs et sa pensée électronique en y ajoutant la dimension scénique du spectacle vivant. Au gré de ses collaborations, elle compose pour le spectacle Sweet Dreams are made des chorégraphes I. Schad et S. Aughterlony en 2009 et pour la compagnie Mabel Octobre de J. Depaule, ce qui la conduira à développer une démarche de création double : d'une part elle commandera des œuvres spécialement pour son instrument et électronique en temps réel (Matt Collins, Mimetic, Li-Ying WU, Zeena Parkins) et d'autre part composera pour le film et pour instrumentarium, avec et sans dispositif électroacoustique. Egalement improvisatrice – Nadia Ratsimandresy a partagé la scène avec Cécile Thévenot, Okkyung Lee, Maria Chavez ou Paul Pignon –, elle incarne cette figure de l'artiste complète que l'on trouvait jusqu'au XIXe qui, ni ne scinde, ni n'oppose les actes d'écriture et de jeu. Membre d'Art Zoyd, de Krumbuktus et travaille régulièrement avec la pianiste Cécile Thévenot sur le projet Tanzania Wolves. Nadia Ratsimandresy est professeur d'enseignement artistique d'onde au conservatoire à rayonnement régional de Boulogne-Billancourt.
Mix et mastering : Lasse Marhaug.

Conception graphique : Maja Larrson.

Publié par Otoroku.
 
2022 (parution prévue au 3e trimestre)
 
23.00
 
à paraître
Okkyung Lee, Jérôme Noetinger, Nadia Ratsimandresy : autres titres








 haut de page