les presses du réel

Musique cabalistique

Musique cabalistique Frédéric Acquaviva - Musique cabalistique
Une galerie de portraits de personnes en situation d'écoute d'une œuvre de Frédéric Acquaviva en cours d'élaboration, mis en page à la manière d'un flip book.
« Bonjour, on m'a appelé Frédéric Acquaviva et moi-même j'ai appelé cette musique musique cabalistique. Celle-ci a pour objet de faire entendre aux auditeurs la musique que je suis en train de composer, lorsque c'est le cas. Ceux-ci viennent un par un et entendent au casque ce qui disparaîtra, peut-être.
Chacun entend donc quelque chose de différent, car il n'y a ni début ni fin, comme lorsqu'on est dans la merde.
Et quand je ne suis pas en train de composer – il y a d'autres choses dans la vie –, j'invite les auditeurs à regarder ceux qui ont écouté.
Vous allez donc regarder ceux qui ont écouté, mais aussi regarder ceux qui ont regardé ceux qui ont écouté ou ceux qui ont regardé ceux qui ont regardé ceux qui ont écouté. »
Avec Pauline Oliveros, Ione, Charles Strong, Ragazza, Ragazzo, Loré Lixenberg, Hamish Hossain, Maxime Barthélemy, Thomas Menuet, Pierre Kossowski, Sina Fallahzadeh, Tony Hayere, Paul Ramage, Térence Meunier, Denis Dufour, Romain Gaudiche, Livia Giovaninetti, Armando Balice, Florent Turpin, Martin Steen, Linnéa Enlesson, Fanny Stenberg, Beatta Berggren, Helena Hormberg, Hans Rosenström, Eva Leonte, Iona Leca, Martin Högström, Peter Thörneby, Jakob Lien, Kim West, Camilla Carlberg, Cecilia Grönberg, Jonas (J) Magnusson, Nathalie Wnerth, Ingvar Loco Nordin, Ami Kohara, Antoine Spennato, Virgile Mermet, Calisto, Acteon, Alain Levy-Valensi, Michelle Breteche, Philippe Blanchard, Benjamin Hacot, Nicole Bertholon, Jacqueline Cimaz, Geneviève Greco, Marie-Claude Gaillard, Christophe Gaillard, Michel Cimaz, Robert Prudon, Jean-Jacques Petit, Montserrat Prudon, Lucette Petit, Elena Prudon, Marie-Christine Lamarche, Joëlle Pagès-Pindon, Monique Calinon, Catherine David, Michel Mousseau, Fanon Pesson, Bernadette Février, Jean-Luc Parant, Anne Miller, Rachel Stella, Philippe Müller, Kimberly Schoepfler, Richard Kostelanetz, Dona Ellis, Lex Bleys, John V. Maciuika, Anton Perich, Bill Brown, Michael R. Weintraub, Baby + Yuriy Kiselitsu, Kevin Repp, Andreas Rasmussen, Morten Nodin, Simon Duus, Michael Rasmussen, Kristian Hverring, Kristian Byskov, Dorte Dahlin, Henrik Larsen, Anne-Mary Øby, Thierry Machet, Peet Thomsen, Thomas Nielsen, Rebecca Dawson, Lasse Nielsen, Tomer Harari-Kaplan, Zhu Wembo, Pence Gu, Aming, Jiney Chu, Huhu, Zhao Cong, Dee, Zhao Ximming, Broutin, Marie Ogiermann-Koper, Sebastien Hanusa, Katherine Liberoskaya, Birthe Bendixen, Paul-Henry Grund, Christoph Ogiermann, Christoph Grund, Etienne Brunet, Paul Ogiermann-Koper, Vanessa Masing, Hélène Guéna, Malcolm Green, Jethro Cooke, Phill Niblock, Daniel Löwenbrück, Shelley Hirsch, Renate Hoffmann-Korth, Eleni Papazoglou, Stevphen Shukaitis, Eric Alliez, Karina Holland, Flora Macleod, Maite Muñoz, Galia Yanoshevsky, Jean Khalfa, Hannah Thompson, Stephen Scott, Joël Cahen + Louis Horrox-Cahen, Yannick Bouillis, Colette Olof, John Wiese, Andrey Ovchinnikov, Victoria Andreeva, Dmitry Shkarupin, Pasha Arharov, Katya Bochavar, Philip Yakushin, Anna Zhikhareva, Anna Abalikhina, Victoria Astakhova, Kurt Liedwart, Oleg Makarov, Marta Rukazenkova, Hervé Binet, Marie Sochor, Laurent Cauwet, Marie Kawazu, Paul-Armand Gette, Bernadette Février, Virgile Novarina, Jacques Stibler, Marianne Simon-Oikawa, Antoine Esquillat, Sylvain Lecombre, Bénédicte Albessard, Jason Mache, Chloé Nougat, Annette Malochet Malec, François Poyet, Joachim Montessuis, Camille D'arc, Sylvie Boulloud, Jean-Marie Bellemain, Yoko Yamada, Fanny Mangaut, Arnaud Brument, Marguerite Pilven, Turid Wadstein, Marie-Odile Sambourg, Éléonore Léger, Wenjue Zhang, Pierre Mariétan, Paul-Patrick Gette.

Edition limitée à 200 exemplaires numérotés et signés.
Frédéric Acquaviva, né en 1967, est depuis 1990 artiste sonore et compositeur de musique expérimentale, d'installations chronopolyphoniques, diffusées sur CD, en galeries, dans des musées et lieux institutionels ou lieux alternatifs, dans le monde entier. Hors des circuits traditionnels des musiciens et compositeurs, il rencontre puis travaille de manière continue avec quelques figures historiques de l'art, de la poésie ou de la vidéo bien avant leur reconnaissance médiatique (Isidore Isou, Maurice Lemaître, Marcel Hanoun, Pierre Guyotat, Jean-Luc Parant...), ainsi qu'avec la chorégraphe Maria Faustino, le cinéaste FJ Ossang ou la mezzo-soprano Loré Lixenberg. Sa musique, dé-concertante et dont il aime choisir le dispositif d'écoute, explore de manière toujours nouvelle les rapports de la voix, du langage, du son et du sens, ainsi que l'idée d'un corps intégré à la composition musicale quoique totalement absent lors des auditions de ses œuvres (par diffusion acousmatique ou installation sonore). Mais, comme le remarque Eric Vautrin dans Mouvement, son travail n'est pas « un travail sonore mais un travail sur le sonore ».
Acquaviva devient en même temps l'un des protagonistes essentiels de la redécouverte des avant-gardes historiques et notamment du Lettrisme (Isidore Isou, dont il dirige l'édition de la première monographie ; Gabriel Pomerand, Maurice Lemaître, Gil J Wolman, Jean-Louis Brau, Jacques Spacagna, François Dufrêne, Roland Sabatier, Alain Satié, Broutin...), de la poésie sonore (Henri Chopin, Bernard Heidsieck) et de quelques figures isolées (Pïerre Albert-Birot, Otto Muehl...), à travers des actions fort diversifiées : orchestrations ou réalisations sonores des symphonies de Isou, Lemaître et Pomerand, livres, conférences, constitution de bases de données et d'archives, commissariat d'expositions (notamment, depuis 2014, dans le cadre de l'artist's space « La Plaque Tournante » qu'il a fondé à Berlin avec Loré Lixenberg), projets radiophoniques, réalisations de vidéos, et édition, comme directeur de collection aux Editions Derrière la Salle de Bains, ou avec ses propres éditions : AcquAvivA, et la revue CRU.
En 2020, Frédéric Acquaviva devient le troisième compositeur français (après Pierre Henry et Luc Ferrari) à obtenir le prestigieux Karl Sczuka Prize (Donaueschingen / SWR) avec son opéra ANTIPODES (texte Joël Hubaut), prix également obtenu par John Cage ou Mauricio Kagel.

Voir aussi Yoann Sarrat : Phonosophie et corporalité compositionnelle – L'art sonore de Frédéric Acquaviva
Edité par Laurent Cauwet.
Préface de Frédéric Acquaviva.
 
paru en mars 2022
édition bilingue (français / anglais)
13 x 17 cm (broché)
192 pages
 
20.00
 
ISBN : 978-2-37896-305-7
EAN : 9782378963057
 
en stock
Musique cabalistique Musique cabalistique Musique cabalistique Musique cabalistique Musique cabalistique Musique cabalistique Musique cabalistique Musique cabalistique Musique cabalistique Musique cabalistique Musique cabalistique Musique cabalistique Musique cabalistique Musique cabalistique Musique cabalistique Musique cabalistique Musique cabalistique Musique cabalistique
Frédéric Acquaviva : autres titres

















 haut de page