les presses du réel

Duchamp avec (et contre) LacanEssai de mutologie queer

Duchamp avec (et contre) Lacan Éric Alliez - Duchamp avec (et contre) Lacan
Entre histoire de l'art, psychanalyse et philosophie, Éric Alliez pense à nouveaux frais les questions de l'érotisme et du genre posées par les « machines désirantes » de Marcel Duchamp, à partir d'une analyse audacieuse du rapport entre langage (des jeux de mots aux notes théoriques dans les carnets et écrits duchampiens) et matérialité plastique dans son œuvre.
Quelques grands fous littéraires s'en mêlant (Brisset, Roussel, Jarry, et… Lacan), ce serait la grande leçon en Duchamp du signe : on ne fait pas d'enfant dans le dos de Duchamp, c'est lui qui vous en fait… après qu'il en eût fait plus d'un dans le dos de l'art, assigné au contemporain d'un champ qui sera du signe du sexe. Avec confusions en tout genre – et de tous les genres
On pourra dire que ce sont des jeux de mots à la con. Sauf qu'ils sont porteurs de ces (non-)œuvres qui, pour une part, doivent rester inacceptables comme art pour manifester un « écart » dont la théorie (antiscientifique, antiphilosophique, antipsychanalytique) se montre et se démontre pleinement intégrée à l'œuvre. Un dispositif opérationnel et spéculatif étourdit la « décision du sens » des mots autant qu'il défie les attraits d'une esthétique pour leur substituer la déterritorialisation la plus crue et la plus sophistiquée de la ritournelle readymade ou readymale de la sexuation.
Nous nous sommes donc exposés dans cet essai en « charnière » qui marie une espèce de roman policier (le R. Mutt signant l'urinoir serait le pseudo en miroir de la déesse Mut d'un Freud américain) à une sorte de science-fiction (avec machines volantes et montres molles redressées par Lacan)  faisant si bien « trou » dans le dicible du « champ freudien » que nous y avons trouvé matière à mutologie queer.
Ce qui est, à tout prendre, conforme au « renvoi miroirique » de tous les signes empruntés à grande allure par Duchamp pour les soumettre aux Litanies du chariot en faisant machine désirante d'une Rrose Sélavy aux excentricités innombrables.
C'est aussi que Duchamp pourrait bien être l'Autre de Lacan, même. Ou encore : « a Guest + a Host = a Ghost ».
Proche de Félix Guattari et de Gilles Deleuze, qui a dirigé son doctorat d'Etat, Éric Alliez est titulaire de la chaire de Philosophie et Créations contemporaines en Art à l'université Paris 8 et chercheur associé au Centre for Research in Modern Philosophy (Kingston University, Londres). II a mené une carrière internationale qui l'a conduit à enseigner à Rio de Janeiro (Université de l'État), Vienne (Académie), Karlsruhe (Hoschschule) et Londres (Middlesex). Il est l'auteur de nombreux ouvrages majeurs de philosophie et d'écrits multiples entre art et philosophie.
 
2022 (parution prévue au 3e trimestre)
édition française
15 x 21 cm (broché)
344 pages (ill.)
 
ISBN : 978-2-37896-265-4
EAN : 9782378962654
 
à paraître
Duchamp avec (et contre) Lacan Duchamp avec (et contre) Lacan Duchamp avec (et contre) Lacan Duchamp avec (et contre) Lacan Duchamp avec (et contre) Lacan Duchamp avec (et contre) Lacan Duchamp avec (et contre) Lacan Duchamp avec (et contre) Lacan Duchamp avec (et contre) Lacan Duchamp avec (et contre) Lacan Duchamp avec (et contre) Lacan Duchamp avec (et contre) Lacan Duchamp avec (et contre) Lacan Duchamp avec (et contre) Lacan Duchamp avec (et contre) Lacan Duchamp avec (et contre) Lacan Duchamp avec (et contre) Lacan Duchamp avec (et contre) Lacan Duchamp avec (et contre) Lacan Duchamp avec (et contre) Lacan Duchamp avec (et contre) Lacan Duchamp avec (et contre) Lacan Duchamp avec (et contre) Lacan Duchamp avec (et contre) Lacan Duchamp avec (et contre) Lacan
Éric Alliez : autre titre



 haut de page