Laurence Bonvin

 
Laurence Bonvin (née en 1967 à Sierre) est une photographe et réalisatrice suisse vivant entre Berlin, le Valais et Lisbonne. Marquée par le documentaire, son approche est centrée depuis de nombreuses années sur le paysage, l'architecture et les phénomènes de transformation des environnements urbains et naturels. À travers son regard, l'artiste révèle les dimensions sociales, poétiques et politiques des lieux intermédiaires que sont les frontières, les friches, les zones préurbaines et périurbaines, et interroge leurs identités.
Son travail photographique, exposé internationalement (Mamco, Genève ; Tate Modern, Londres ; Centre Photographique d'île de France ; Museum für Photographie, Brauschweig), a également fait l'objet de plusieurs publications, notamment On the Edges of Paradise (edition fink, Zürich, 2008) et la collection des Cahiers d'artistes (Pro Helvetia, Zürich + éd. Periferia, Lucerne, 2007).
Bonvin a réalisé plusieurs court-métrages présentés dans le cadre d'expositions ainsi que sélectionnés par des festivals internationaux (Berlinale, Indie Lisboa, FID Marseille, etc.) : After Vegas (2013) avec Stéphane Degoutin ; Sounds of Blikkiesdorp (2014) ; Avant l'envol (2016), lauréat du prix de la meilleure caméra au Kurzfilmtage de Winterthur ; et Aletsch Negative (2019), sélectionné en première internationale à la Berlinale.
Elle est diplômée de l'École Nationale Supérieure de la Photographie (ENSP) à Arles et Professeure associée HES à l'ECAL/École cantonale d'art de Lausanne.

(lien externe : laurencebonvin.com)
 
Laurence Bonvin - Aletsch Negative
2020
édition bilingue (français / anglais)
Centres d'art, musées, galeries & varia
Un voyage photographique à la fois documentaire et sensoriel au centre du monstre de glace Aletsch, le plus grand glacier d'Europe (une série de photographies passées en négatif, avec quatre textes d'auteur·e·s interdisciplinaires sur le glacier : le glaciologue Jean-Baptiste Bosson, les historiens d'art Federica Martini et Joël Vacheron et l'écrivain-chercheur André Ourednik).


 haut de page