Malgré les mesures de confinement, la distribution reste active : l'ensemble du catalogue est ainsi disponible pour les commandes-retraits en librairie aussi bien que pour les commandes en ligne sur notre site. Merci pour votre soutien !
les presses du réel

Composer en danseUn vocabulaire des opérations et des pratiques

Composer en danse Yvane Chapuis, Myriam Gourfink, Julie Perrin - Composer en danse
Fruit d'une enquête au long cours auprès de dix chorégraphes, cet ouvrage établit un vocabulaire de la composition en danse, témoignant des pratiques et opérations qui forment la création chorégraphique contemporaine.
À partir des paroles recueillies auprès de dix chorégraphes au cours d'une enquête qui s'est étirée sur trois ans, Yvane Chapuis, Myriam Gourfink et Julie Perrin ont élaboré un vocabulaire de la composition en danse. Il s'organise en vingt notions, mises en perspective historiquement ou conceptuellement, suivies de quatre discussions spécifiques et de dix portraits de circonstance.
Ce livre témoigne de pratiques et d'opérations qui donnent forme et sens aux œuvres. Ouvrant à des conceptions hétérogènes de la composition, il n'épuise pas le champ des possibles, mais peut servir de repère pour aborder la création chorégraphique contemporaine.

« [Il s'agit d']un ouvrage substantiel : une somme dans laquelle on peut entrer et sortir à sa guise, selon que l'on questionne tel ou tel mode opératoire. Cette approche transversale est la grande force de l'ouvrage, qui permet d'échapper aux rails monographiques, pour ouvrir au contraire la pensée sur une vingtaine d'opérations d'écriture de la danse. En interrogeant sans relâche le rapport entre composition et interprétation, composition et invention gestuelle, composition et réception. »
Journal de l'ADC
Historienne de l'art de formation, Yvane Chapuis est responsable de la Mission recherche de La Manufacture – Haute école des arts de la scène de Suisse romande depuis 2013. Ses recherches ont porté sur les relations entre la danse et les arts plastiques sur la scène new yorkaise des années 1960, et plus spécifiquement sur la manière dont la pratique des danseurs informe celle des plasticiens et l'oriente vers la performance. Cette approche de la transdisciplinarité l'a conduite à accompagner la mise en œuvre de nombreux projets artistiques expérimentaux dans les champs de la danse, du théâtre, et des arts plastiques, dans la cadre de la direction des Laboratoires d'Aubervilliers entre 2001 et 2009. Actuellement, elle consacre ses recherches aux pratiques des arts scéniques.
Figure de proue de la recherche chorégraphique en France, invitée à de nombreux festivals internationaux, Myriam Gourfink (née en 1968) a dirigé le Centre de recherche et de composition chorégraphiques de la Fondation Royaumont de 2008 à 2013.
Les techniques respiratoires de yoga fondent sa démarche chorégraphique. L'idée est de rechercher la nécessité intérieure qui mène au mouvement. Guidée par le souffle, la danse se fait lente, épaisse, dans un temps continu.
Comme les musiciens, elle utilise une écriture symbolique pour composer l'univers géométrique et l'évolution poétique de sa danse. Ayant étudié la Labanotation avec Jacqueline Challet Haas, elle a entrepris à partir de ce système une recherche pour formaliser son propre langage de composition. Chaque chorégraphie invite l'interprète à être conscient de ses actes et de ce qui le traverse. Les partitions activent sa participation. Pour certains projets, elles intègrent au sein de l'écriture des dispositifs informatisés de perturbation et de re-génération en temps réel. Les interprètes pilotent, via des capteurs de mouvement, les processus de modification de la partition chorégraphique qu'ils lisent sur des écrans LCD.
Julie Perrin est enseignante-chercheuse au département danse de l'université Paris 8 Saint-Denis et membre de l'Institut Universitaire de France (2016-2021). Ses recherches portent sur la danse contemporaine à partir de 1945 aux États-Unis et en France (cf. Trisha Brown & Emmanuelle Huynh : Histoire(s) et lectures, Les presses du réel, 2012) et concernent plus particulièrement la spatialité et la chorégraphie située (cf. Figures de l'attention – Cinq essais sur la spatialité en danse, Les presses du réel, 2012). Elles se déploient à travers l'analyse esthétique des œuvres et celle des pratiques, en examinant les conduites de l'attention, les écrits d'artistes (cf. Odile Duboc – Les mots de la matière, avec F. Michel, Les solitaires intempestifs, 2012), le travail de l'artiste en situation de création (cf. Projet de la matière – Odile Duboc, Les presses du réel, 2007), ou encore les modes de composition (cf. Composer en danse, avec Y. Chapuis et M. Gourfink, 2019).
Textes de Yvane Chapuis, Myriam Gourfink, Julie Perrin ; propos de Marco Berrettini, Nathalie Collantes, DD Dorvillier, Myriam Gourfink, Thomas Hauert, Rémy Héritier, Daniel Linehan, Laurent Pichaud, Loïc Touzé, Cindy Van Acker.

Conception graphique : deValence.

Publié avec La Manufacture – Hes-so, Lausanne.

 
paru en janvier 2020
édition française
19 x 22,5 cm (broché)
592 pages (ill. n&b)
 
36.00
 
ISBN : 978-2-37896-102-2
EAN : 9782378961022
 
en stock
 
dossier de presse
 
Composer en danse Composer en danse Composer en danse Composer en danse Composer en danse Composer en danse Composer en danse Composer en danse Composer en danse Composer en danse Composer en danse Composer en danse Composer en danse Composer en danse Composer en danse Composer en danse Composer en danse Composer en danse Composer en danse
Yvane Chapuis, Myriam Gourfink, Julie Perrin : autres titres





 haut de page