les presses du réel
John Baldessari - Parse
Un livre d'artiste original, en grand format, avec lequel Baldessari interroge les modes de construction et de transmission de l'information, sur le mode d'une « poétique du fragment ».
Pour ce livre, John Baldessari a développé une séquence d'images incomplètes, découpées et mystérieuses, d'où émergent des significations et des éléments narratifs. L'ouvrage propose un parcours partant d'extraits de films de série B, regroupés par l'artiste au sein d'agencements déterminés, menant à un second chapitre dans lequel les images « complètes » apparaissent. Jonglant avec les thèmes de la composition, de l'omission, et la création du rythme, utilisant des informations visuelles fragmentaires, Baldessari interroge les modes de construction et de transmission de l'information.
John Baldessari, né en 1931 à National City (près de San Diego), Californie, et décédé en 2020, est un artiste conceptuel américain basé à Los Angeles dont le travail interroge la relation des images avec le texte, notamment par le biais de photographies issues de la culture de masse (magazines, publicités, télévision, cinéma) qu'il s'approprie.
Depuis le spectaculaire « Cremation Project » de 1970 qui a consisté à brûler toutes les peintures qu'il avait réalisées entre 1953 et 1966, son travail porte sur les relations entre langage et image, en tant que formes d'expression. Dans ses peintures, photographies, films et vidéos, collages, etc., Baldessari a interrogé depuis ses débuts les mécanismes de représentation médiatique, aussi bien que le sujet de la production artistique elle-même, à partir d'une gigantesque archive d'éléments iconographiques et textuels provenant de la publicité, du cinéma et de la presse qu'il manipule, décline et intégre sous différentes formes dans ses œuvres. Depuis 1980, Baldessari a poursuivi son travail sur les contenus narratifs en développant principalement des séries d'images et de photographies d'où les éléments textuels sont absents, les fonctions du langage étant évoquées en creux, sous les couches de peinture, entre les vides, dans les intervalles.
Baldessari a enseigné tout au long de sa carrière, entre autres à UCSD (université de Californie à San Diego), CalArts (California Institute of the Arts) et UCLA (université de Californie à Los Angeles) jusqu'en 2008. Professeur légendaire, il jette les bases de l'enseignement artistique actuel américain lorsqu'il rejoint CalArts en 1970 et créé une classe de « Post studio » (« post atelier »), pour des étudiants peu enclins à travailler avec des médiums traditionnels (peinture ou sculpture) et établit une tradition de discussion critique autour du travail des étudiants, qu'il encourage à se penser d'ores et déjà comme des artistes. Il invite régulièrement dans sa classe des artistes de passage à Los Angeles, comme Bruce Nauman, Lawrence Weiner ou Richard Serra. Il a formé toute une génération d'artistes américains comme Jack Goldstein, David Salle, Ashley Bickerton, Stephen Prina, James Welling, Matt Mullican, Troy Brauntuch, Mike Kelley, Jim Shaw, Tony Oursler, Jim Isermann, et plus récemment des artistes comme Analia Saban et Eliott Hundley. Via sa pratique de l'enseignement, son influence sur l'art américain des dernières décennies est considérable, notamment sur la Pictures Generation dont l'usage de l'appropriation et de la transformation d'images puisées dans la culture de masse est directement issu de sa pratique.
Edité par Beatrix Ruf.
 
paru en mai 2010
édition anglaise
33,2 x 25,4 cm (relié, sous jaquette en papier calque)
240 pages (280 ill. coul.)
 
58.00
 
ISBN : 978-3-03764-117-0
EAN : 9783037641170
 
en stock
Parse Parse Parse
John Baldessari : autres titres








 haut de page