les presses du réel
Hans Ulrich Obrist, Simone Fattal -
Dans cet ouvrage profondément personnel, Hans Ulrich Obrist, ami proche et confident de Simone Fattal, plonge dans le passé de l'artiste libanaise-syrienne pour sonder l'étendue extraordinaire de son œuvre. Outre la prose et les interviews de Fattal par Obrist, un avant-propos d'Omar Kholeif situe les premières pratiques de l'artiste dans le schéma plus large de l'art émergeant en Asie occidentale, tandis qu'une postface de Rasha Salti se penche sur l'influence des mythologies européennes et arabes sur la création artistique de Fattal.
Imagine/otherwise est une collection de biographies critiques d'artistes femmes, queer ou non binaires, qui ont produit un corpus substantiel d'œuvres mais dont le travail ou la vie n'ont pas nécessairement fait l'objet de publications. Editée par Omar Kholeif (avec un comité éditorial incluant Skye Arundhati Thomas, Zoe Butt, Carla Chammas, Alison Hearst et Sarah Perks), la série met l'accent sur la notion de « monde féminin » avec des livres qui servent de guides de terrain dans des vies artistiques précédemment inexplorées, négligées ou inaccessibles. La proposition générale de la série (« imaginer » un monde « autrement ») découle du désir de trouver une autre façon d'écrire sur l'art et de le lire, affranchie des limites imposées par les dominations hégémoniques.
Critique d'art, historien et commissaire d'exposition parmi les plus influents sur la scène internationale, Hans Ulrich Obrist (né en 1968 à Zurich, vit et travaille à Londres) a fondé en 1993 le Musée Robert Walser et a dirigé le programme « Migrateur » au musée d'Art moderne de la Ville de Paris où il a été commissaire pour l'art contemporain jusqu'en 2005. Il est aujourd'hui codirecteur des expositions et directeur des projets internationaux de la Serpentine Gallery à Londres. Depuis 1991, il a organisé ou co-organisé de nombreuses expositions individuelles (Olafur Eliasson, Philippe Parreno, Jonas Mekas, Pierre Huyghe, Anri Sala, Doug Aitken...) et collectives (dont : Do it – plus de trente versions depuis 1994 ; Cities on the Move, 1997 ; première Biennale de Berlin, 1998 ; Mutations, 2000 ; Utopia Station, 2003 ; 9e Biennale d'art contemporain de Lyon, 2007).
Hans Ulrich Obrist a reçu le Prix international Folkwang 2015.
Simone Fattal (née en 1942 à Damas) est une peintre, sculptrice et céramiste libano-américaine. Après avoir étudié la philosophie, d'abord à Beyrouth puis à Paris, elle retourne à Beyrouth en 1969 et commence sa vie de peintre, créant des œuvres abstraites sensuelles qui se démarquent des peintures principalement figuratives généralement exposées au Liban à l'époque. En 1980, après une décennie passée au Liban en tant que peintre, elle fuit la guerre civile, abandonne sa pratique picturale et s'installe à Sausalito, en Californie, où elle fonde la maison d'édition révolutionnaire Post-Apollo Press. En 1988, après avoir étudié la sculpture à San Francisco, Simone Fattal se tourne vers la sculpture en céramique, un médium qu'elle continue à travailler dans son atelier à Paris.
Préface de Omar Kholeif, postface de Rasha Salti.

Conception graphique : Simon Josebury, SecMoCo.
 
2024 (parution prévue au 2e trimestre)
édition anglaise
11 x 16 cm (broché)
144 pages (88 ill.)
 
15.00
 
ISBN : 978-1-915609-35-9
EAN : 9781915609359
 
à paraître
thèmesHans Ulrich Obrist, Simone Fattal : autres titres












Hans Ulrich Obrist : également présent(e) dans

















































Simone Fattal : également présent(e) dans





en lien avec































 haut de page