les presses du réel

Le Diable ermiteAugiéras (CD)

Benjamin Bondonneau, Lionel Marchetti, Jean-Yves Bosseur - Le Diable ermite
Compositions et improvisations épistolaires, pour rappeler la disparition de l'écrivain François Augiéras il y a 50 ans. Une interprétation de « Domme, ou l'essai d'occupation ».
« À partir de ses textes à résonance panthéiste sur la magie du feu et la nuit, sur les grottes et le cosmos, j'ai vu Augiéras comme un forgeron mythologique. Un Héphaïstos aux prises avec tous les Enfers : l'enfer des autres à coup sûr et, peut-être encore davantage, son enfer intime.
Tout près de la grotte-sanctuaire dans laquelle il se lovait, j'ai pu récupérer quelques bois brûlés, peut-être issus de ses propres brasiers. Des tranches fines de ces bois, associés à une poignée de cailloux collectés sur place composent une partie du support de ma série Blacksmith. Sur ces objets, j'ai fait couler de la résine à inclusion, ils en deviennent ainsi presque comme des bijoux. Le forgeron fut aussi orfèvre.
Le support papier est issu d'un carnet de croquis acheté il y a quelques années à la brocante de Cénac. Il était déjà entamé par un artiste inconnu, je me suis plu à imaginer la trace d'Augiéras dans ces pages que j'ai donc découpées et resalies. Maculées de suie, des traces d'une lampe à pétrole puis par le feu, l'incendie. J'ai vu le village Domme en feu, en éruption, l'acropole se transformant en volcan nocturne. 
Et puis la pluie de cendres vient tout recouvrir, les mots et les âmes. »
Benjamin Bondonneau
Benjamin Bondonneau : clarinettes, percussions, partitions graphiques, interprétations musicales, tournages sonores.
Lionel Marchetti : composition de musique concrète, réalisation, synthétiseurs, tournages sonores.
Jean-Yves Bosseur : composition.

Benjamin Bondonneau (né en 1975 à Sarlat) est un clarinettiste et plasticien qui travaille autour de la notion de « génie des lieux ». Il participe à diverses formations dont l'Ensemble Un, Silence was pleased, Comité Zaoum…
Après des études conjointes de clarinette, qu'il débute tout jeune à l'ENM de Sarlat, et aux Beaux-Arts de Bordeaux (DNAP/DNSEP 1993-1998), Benjamin Bondonneau continue et prolonge ces deux pratiques avec un engagement similaire. Après des années de pratique classique et d'orchestres, il oriente son travail de musicien vers l'improvisation libre, qui lui permet d'improviser dans de nombreux contextes avec de nombreux partenaires ponctuels tels que Daunik Lazro, Michel Doneda, Barre Phillips, Lê Quan Ninh, Raymond Boni, David Chiesa, Benjamin Maumus, Sébastien Cirotteau, François Rossé, Fabrice Charles, Géraldine Keller, Raphaël Saint-Remy… et de développer un travail approfondi sur certains projets. Faisant objet de concerts, de résidences de créations, de commandes radiophoniques, il mène des projets ayant trait à différents univers tels que les abeilles, la forêt, Elisée Reclus, l'eau, Darwin, la peinture de Jean Degottex, les falaises calcaires, Roger Caillois, la mémoire, les fantômes, la cartographie… Depuis plusieurs années il collabore avec le compositeur Jean-Yves Bosseur, pour des exercices mêlant arts-plastiques et musique. Il mène également un travail de création radiophonique et a cofondé la web-radio radiodordogne.com/les paysages sonores du Périgord. Il a réalisé une douzaine d'enregistrements discographiques, et est régulièrement invité par France Musique ou France Culture.
Depuis la fin des années 1980, et dans la lignée des premières compositions de musique concrète, Lionel Marchetti (né en 1967) compose quotidiennement dans ce qu'il aime nommer son atelier des sons. Sa poétique musicale est uniquement permise par les technologies, à savoir l'utilisation du haut-parleur à l'enregistrement associé : de l'analogique au numérique jusqu'à l'idée du partage. Pour définir sa musique, où la dimension corporelle tient une place importante, il reprend cette formule de l'écrivain géopoéticien Kenneth White : « Concret ou abstrait ? J'aime l'abstrait où subsiste un souvenir de substance, le concret qui s'affine aux frontières du vide. ».
Lionel Marchetti écrit également de la poésie et des essais sur l'art de la musique concrète, en tant qu'artiste praticien du genre.
Jean-Yves Bosseur (né en 1947 à Paris) est compositeur, musicologue et écrivain. Après des études de composition à la Rheinische Musikschule de Cologne (Allemagne) avec Karlheinz Stockhausen et Henri Pousseur, il obtient un Doctorat d'État (philosophie esthétique) à l'Université Paris I. Directeur de recherche au C.N.R.S et professeur de Composition musicale au CNR de Bordeaux, il a reçu le prix de la Fondation Royaumont (France) et de la Fondation Gaudeamus (Pays-Bas). Il a composé plus de 200 œuvres.
 
paru en 2021
CD audio dans feuillet 8 pages plié format A5
 
10.00
 
en stock
Benjamin Bondonneau, Lionel Marchetti, Jean-Yves Bosseur : autres titres


















 haut de page