les presses du réel

PostproductionCulture as screenplay: How art reprograms the world

Nicolas Bourriaud - Postproduction
A la suite d'Esthétique relationnelle, Postproduction poursuit l'examen des relations entre l'art et le monde à partir des pratiques actuelles d'interprétation, de reproduction et de réutilisation d'œuvres d'art préexistantes, ou de produits issus d'autres champs culturels : un art de la postproduction comme réponse au chaos de la culture globale à l'ère de l'information.
Les artistes actuels évoluent dans un univers de produits en vente, de formes préexistantes, de signaux déjà émis, de bâtiments déjà construits, d'itinéraires balisés par leurs devanciers. Ils ou elles ne considèrent plus le champ artistique comme un musée contenant des œuvres qu'il faudrait citer ou « dépasser », ainsi que le voudrait l'idéologie moderniste du nouveau, mais comme autant de magasins remplis d'outils à utiliser, de stocks de données à manipuler, à rejouer et à mettre en scène.
Edition anglaise de Postproduction, paru en français aux Presses du réel en 2004.
Commissaire d'exposition, écrivain, critique d'art et théoricien mondialement connu notamment pour le concept d'esthétique relationnelle, Nicolas Bourriaud (né en 1965), co-fondateur et co-directeur, avec Jérôme Sans, du Palais de Tokyo à Paris de 2000 à 2006, co-fondateur des revues Documents sur l'art (1992-2000) et Perpendiculaire (1995-1998), a été conservateur pour l'art contemporain à la Tate Britain, conseiller à l'origine de la Victor Pinchuk Foundation à Kyiv, professeur à l'université de Venise, chef de l'Inspection de la création artistique à la direction générale de la création artistique du ministère de la Culture, directeur de l'Ecole nationale supérieure des Beaux-arts de Paris. Il a été le fondateur et directeur de Montpellier Contemporain (MoCo), rassemblant le centre d'art La Panacée, l'École Supérieure des Beaux-Arts et l'Hôtel des Collections. Il a fondé la coopérative curatoriale Radicants en 2022.
Parmi les expositions pensées par Nicolas Bourriaud, on peut citer Le 7ème continent, Biennale d'Istanbul (2019) ; Crash Test. La Révolution Moléculaire, La Panacée, Montpellier (2018) ; Retour à Mulholland Drive, La Panacée, Montpellier (2017) ; Wirikuta, MECA Aguascalientes, Mexique (2016) ; The Great Acceleration. Art in the Anthropocene, Biennale de Taipei (2014) ; L'Ange de l'Histoire, Palais des Beaux-Arts, Paris (2013) ; Monodrome, Biennale d'Athènes (2011) et Altermodern, Tate Triennale, Londres (2009). Nicolas Bourriaud a également fait partie de l'équipe curatoriale des première et seconde Biennale de Moscou en 2005 et 2007.
Traduit de l'anglais par Jeanine Herman.
 
paru en 2005
édition anglaise
11 x 17 cm (broché)
96 pages
 
15.00
 
ISBN : 978-0-9745688-9-8
EAN : 9780974568898
 
en stock
Postproduction Postproduction
Nicolas Bourriaud : autres titres


















 haut de page