les presses du réel

OxymoriquesLes photographies de Bettina Rheims

extrait
Bettina Rheims photographie des animaux empaillés comme s'ils étaient vivants, des filles en garçons troubles, et vice versa, un Jésus féminin crucifié, des objets devenus corps, et inversement, des stars planétaires saisies en ménagères, des chairs humaines vernissées telles des poupées de celluloïd, des vivants à la façon des morts, et non l'inverse, des Rois Mages sortis de banlieue parisienne, des tapisseries de chambre d'hôtel glauques métamorphosées en papiers collés de Matisse brûlés au soleil, le président de la République en exercice ainsi qu'un président de la République en exercice, etc. Elle expose partout sur la planète, et elle trouve très dandy de montrer ses images à Argentan. Dont acte.


 haut de page