les presses du réel

Travailler et alors ne pas travaillerAutoeclipse

Armando Andrade Tudela - Travailler et alors ne pas travailler
Faisant le lien entre deux expositions au CA2M de Madrid et au CRAC Alsace, ce catalogue propose une large documentation ainsi que des collages représentant l'évolution des œuvres de l'artiste. Avec des essais des curateurs Elfi Turpin et Daniel Steegmann Mangrané.
Travailler et alors ne pas travailler – Autoeclipse est publié à l'occasion de deux expositions personnelles de l'artiste Armando Andrade Tudela au CA2M Centro de Arte Dos de Mayo, en Espagne, et au CRAC Alsace. Espace intermédiaire entre ces deux expositions, le catalogue présente une vaste documentation accompagnée de collages de l'évolution des œuvres de l'artiste ainsi que de nouveaux essais des commissaires des expositions, Elfi Turpin et Daniel Steegmann Mangrané.

« Faire une exposition avec Armando Andrade Tudela, c'est comme se livrer à une opération de trépanation. C'est faire un trou dans la tête et mettre les doigts dedans. C'est ouvrir le travail pour en faire sortir la pression. C'est découper une porte pour ouvrir le système d'un artiste et lui faire emprunter des chemins aventureux. C'est délicat, archaïque, ironique. Se livrer à la trépanation, c'est aussi une façon d'échapper à une forme de bureaucratie de l'exposition qui fixerait des œuvres qu'on voudrait au contraire maintenir dans un état critique, avant qu'elles ne basculent dans leurs catégories de sculpture, de peinture, de photographie, de film, d'outil, de meuble, qui mettraient dos à dos, pratique d'atelier et pratique conceptuelle, Nord et Sud, main et tête. La trépanation est une ruse. Il y en a d'autres.
Faire une exposition avec Armando Andrade Tudela, c'est travailler et puis ne pas travailler. C'est faire l'expérience de la transition – de ce moment où “le soleil refuse de se coucher, où, non, la terre refuse de tourner afin que le soleil puisse se coucher, oui”. C'est concevoir un espace-temps où les œuvres, pour échapper à la fixité de leur mode d'existence, sont maintenues dans une forme d'ambiguïté, dans un processus de transformation ou d'adaptation à des désirs paradoxaux. Qu'il adresse la modernité péruvienne, l'empathie européenne, la pression des choses sur le corps ou les traumas de l'académisme, le travail ne cesse alors de se dérober à une lecture univoque, en se soumettant aux regards obliques venant de part et d'autre de l'Océan. »
—Elfi Turpin, mai 2018
Publié suite aux expositions « Travailler et alors ne pas travailler / Working And Then Not Working », CRAC Alsace, Altkirch, du 14 juin au 16 septembre 2018, et « Autoeclipse / Self-eclipse », CA2M – Centro de Arte Dos de Mayo, Madrid, du 24 février au 15 septembre 2019.
Avoir vécu à Lima (où il est né en 1975) puis s'être formé à Londres et aux Pays-Bas, avant de séjourner en France et maintenant à Berlin, a conduit Armando Andrade Tudela à s'intéresser aux projections et traductions d'imaginaires et de pensées qui existent d'une culture à une autre. Son travail a pour principal objet la circulation des formes dans des contextes hétérogènes. Au moyen de sculptures, dessins, photographies ou films, il regarde précisément comment les idées esthétiques sont traduites et assimilées à un niveau local, par exemple comment le choc moderniste s'est propagé et a été interprété sur le continent sud-américain. Il confronte ainsi un vocabulaire formel apparenté au minimalisme et des formes ou des images empruntées au quotidien, à l'histoire de l'art ou à la culture populaire. Dans ses recherches plus récentes, il expérimente le lieu d'exposition comme un « espace pliable » dans lequel les combinaisons des différents éléments laissent les significations à l'état de potentiel. Proche en cela de nombreux artistes de sa génération, il essaye de créer un environnement qui ne possède pas un seul centre de gravité mais en déploie de multiples, sans fin.
Edité par Elfi Turpin et Armando Andrade Tudela.
Textes d'Elfi Turpin et Daniel Steegmann Mangrané.

Conception graphique : Santiago Da Silva.

Publié avec CA2M – Centro de Arte Dos de Mayo, Madrid, et le CRAC Alsace.
 
paru en mars 2020
édition trilingue (français / anglais / espagnol)
20 x 28 cm (broché)
208 pages (ill. coul. et n&b)
 
28.00
 
ISBN : 978-84-451-3817-5
EAN : 9788445138175
 
en stock
Travailler et alors ne pas travailler Travailler et alors ne pas travailler Travailler et alors ne pas travailler Travailler et alors ne pas travailler Travailler et alors ne pas travailler Travailler et alors ne pas travailler Travailler et alors ne pas travailler Travailler et alors ne pas travailler Travailler et alors ne pas travailler Travailler et alors ne pas travailler Travailler et alors ne pas travailler Travailler et alors ne pas travailler


 haut de page