les presses du réel

The Hacker Grail

The Hacker Grail Donatella Bernardi & Charlie Stern - The Hacker Grail
Une relecture moderne de l'objet du graal (livre d'artiste).
Inspirée par les vitraux de la cathédrale St-Etienne de Bourges, Donatella Bernardi crée une relecture moderne de l'objet du graal. Elle imprime en argile, avec l'aide des hackers suédois de Sparvnästet et en collaboration avec Charlie Stern, 13 graals grâce à une imprimante 3D RepRap. « Au centre de ma foi ironique, mon blasphème est l'image du cyborg », écrit Donna Haraway dans son essai Manifeste Cyborg. Le Hacker grail est bel et bien une pièce complètement cyborg. Dès lors, comment considérer cet objet dans le champ de la production artistique ? Cette impression 3D est réalisée à l'aide d'un seul fichier digital. Malgré une volonté de production sérielle identique, chaque objet imprimé peut subir des « bugs » informatiques et devenir ainsi unique. Nous atteignons ici le hic et nunc cher à Walter Benjamin, pour qui une reproduction parfaite pouvait empêcher l'objet d'atteindre le statut d'œuvre d'art. Pour autant, ces « bugs » informatiques, nommés ici « l'apparition du flying spaghetti monster », sont à l'image de l'erreur humaine. Le Hacker Grail fédère communauté, croyance, anonymat et mysticisme.
Le projet prend la forme d'un livre d'artiste, un codex présentant le processus de production des 13 graals et ses enjeux techniques, sociologiques et éthiques.

« Que la pureté n'existe pas, c'est une évidence ou une manière de voir les choses. Pureté de l'original, pureté de l'identité, pureté de l'unicité du discours, pureté de l'humain dirigeant les machines. En quoi croire et comment s'organiser pour créer un « monde » qui s'accorde à nos désirs ? Le Hacker grail est une pièce à la fois documentaire et fictionnelle, dont l'intérêt réside d'une part dans sa matérialisation, d'autre part dans la convivialité qui l'entoure et l'a rendue possible. Il n'a pas été suffisant d'imprimer un unique exemplaire du graal : il s'agit bel et bien d'une série d'objets, tous uniques, mais chacun généré par le même fichier digital. Cette série a été causée par des rencontres : des alliances entre des institutions, mais surtout des personnes et des savoir-faire distincts et spécialisés. La convivialité nécessaire est donc avant tout une curiosité partagée. »
Donatella Bernardi
Publié à l'occasion de l'exposition « Time vs Machine » à La Box, Bourges, en 2013.
Le travail de artiste suisse d'origine italienne Donatella Bernardi (née en 1976 à Genève, vit et travaille à Stockholm) prend principalement la forme d'installations éphémères, de performances et de publications. Elle adapte les médias et les formats qu'elle utilise au gré des thèmes et des lieux. Elle n'a produit que peu d'œuvres que l'on puisse acheter ou posséder. Elle organise des festivals (le festival nomade « Eternal Tour » initié à Rome en 2008 et organisé dans différents pays sur divers continents, toujours en coopération avec des intervenants locaux), assure le commissariat d'expositions et tourne des films. Depuis 2010, elle enseigne au Royal Institute of Art à Stockholm. Toutes ses activités font partie inhérente de sa pratique artistique, l'art et le regard critique de l'artiste constituant la clé des recherches de Donatella Bernardi dans les domaines de la culture populaire, du féminisme, de l'anthropologie, de l'histoire, du colonialisme, de la migration, de la taxonomie, de la religion ou de la piraterie.

Voir aussi Donatella Bernardi & Charlie Stern.
 
 
paru en mars 2013
édition bilingue (français / anglais)
106 pages (ill. coul.)
7,5 x 11 cm (broché)
 
16.00
 
ISBN : 978-2-940409-60-0
EAN : 9782940409600
 
en stock
The Hacker Grail The Hacker Grail The Hacker Grail The Hacker Grail


 haut de page