les presses du réel
Denis Lavant, Thierry Müller, Quentin Rollet - Vents (CD)
Denis Lavant lit / dit le poème Vents de Saint-John Perse (1946), accompagné par Quentin Rollet (saxophones) et Patrick Müller (electrosonic). Avec la participation de Romain Perrot (guitare).
La composition de Vents est inséparable de ce paysage sauvage et revigorant de Seven Hundred Acre Island, l'île privée de Béatrice Chanler située sur les côtes du Maine. Régulièrement invité chez les Chanler à partir de 1942, Seven Hundred Acre Island  est donc l'un des lieux de prédilection du poète durant son exil américain. C'est là où sera achevé le poème ébauché depuis quelques mois. Mais il est également imprégné de toute une intense fréquentation d'autres paysages américains marquants (Arizona, Texas, Colorado) que découvre Perse lors de voyages entrepris en cette année 1945, et dont le poème gardera trace. Perse est littéralement fasciné par le gigantisme et la force des éléments géologiques qui se déploient sous ses yeux, et c'est avec frénésie qu'il y collecte les matériaux de son poème, comme en témoignent les archives conservées à la Fondation Saint-John Perse. Certes, le poème appelle des terres très lointaines, il institue un chant de la conquête humaine de l'espace, mais on peut effectivement y déceler tout un panorama de ces paysages américains que vit le poète avec ferveur : s'étendent des horizons à la mesure d'un souffle ample, et où l'appel à repousser les limites connues s'accorde au pas de l'homme. Cependant, l'attention du poète ne s'arrête pas aux paysages conçus comme réceptacles d'un imaginaire, ce sont aussi les hommes qui les peuplent qui suscitent son très vif intérêt. C'est le cas en particulier pour les Indiens (notamment les Navajos), dont les pratiques chamaniques marquent son esprit, jusqu'à constituer un motif essentiel de l'accès à la connaissance telle qu'elle est présentée dans le poème.
Saint-John Perse a toujours accordé à Vents une importance particulière dans son œuvre. Ce poème fut sans doute le moins accessible au lecteur français parce qu'il ne fut, à la demande même du poète, publié tout d'abord qu'en édition de luxe de grand format, à tirage limité entièrement numéroté.
Denis Lavant a choisi d'interpréter Vents d'une façon qui lui est propre, emphatique, théâtrale et extraordinairement habitée. A partir de cet enregistrement fait en une seule prise, Patrick Müller, avec l'aide de Quentin Rollet au saxophone, a habillé ce long poème, d'une manière qui n'a rien de convenu ou d'illustratif : A partir de motifs abstraits, il sculpte la matière sonore en accumulant de façon subtile traitements électroacoustiques qui viennent considérablement enrichir et renouveler ces 38 minutes d'une grande puissance évocatrice. L'expérimentation y est constante, sans pour autant prendre le pas sur le texte et la voix toujours étonnante de Denis Lavant.
Denis Lavant (né en 1961 à Neuilly-sur-Seine) est un acteur français. Il a tourné avec Robert Hossein, Patrice Chéreau, Claude Lelouch, Léos Carax, Kim Ki-duk, Jacques Weber, Claire Denis, Jean-Pierre Jeunet, Harmony Korine (Mister Lonely), Jean-Pierre Mocky, Arnaud et Jean-Marie Larrieu...
Thierry Müller, connu pour ses albums sous le nom d'Ilitch, et son tube « Polaroid/Roman/Photo » sous le nom de Ruth, crée une musique mêlant, entre autres, synthétiseurs et guitare depuis la fin des années 1970.

Voir aussi Ilitch.
Quentin Rollet (né en 1974) a commencé le saxophone alto à 11 ans et le saxophone sopranino à 37 ans. Après quelques années passées à désapprendre l'enseignement du conservatoire, il se consacre uniquement à l'improvisation libre. Ce qui l'amène à se retrouver sur disque ou sur scène avec des groupes aussi variés que Nurse With Wound, Prohibition, The Red Krayola, Mendelson, David Grubbs, Herman Dune, Akosh S. Unit, Thierry Müller, Rubin Steiner, eRikm, Jac Berrocal, Andrew Liles... Il est le co-fondateur des labels Rectangle (avec Noël Akchoté), reQords et Bisou Records.
 
paru en novembre 2020
12,5 x 18 cm (pochette carton 6 rabats)
 
12.00
 
en stock
Vents (CD) Vents (CD)


 haut de page