les presses du réel
Sans Grace Kayije Kagame, Grace Seri - Sans Grace
Sans Grace est le livre de deux comédiennes, l'une de Genève, l'autre basée à Paris. Il reprend les premiers exercices d'improvisation qu'elles ont menés avant de concevoir le diptyque scénique Sans Grace/Avec Grace, en tournée en Suisse et en Belgique.
Sans Grace est une rencontre sur la durée, tissée des paroles uniques de Grace Seri, un livre entre écriture et oralité. Ces textes, écrits lors d'exercices de logorrhée pratiqués par Kayije Kagame et Grace Seri, manient la matière brute de l'oralité, inaugurant une méthode d'écriture sans graphèmes, par laquelle l'inconscient parle et le corps écrit. Retranscrits, les textes oraux ont donné lieu au diptyque Sans Grace/Avec Grace, mis en scène par Kayije Kagame et explorent la gémellité, l'identité multiple de personnages en quête de sens, l'appréhension de leurs propres désirs et l'absence alternée, aussi bien scénique que réelle, des deux actrices.
Kayije Kagame (née en 1987 à Genève) travaille dans le domaine des arts scéniques et contemporains en Suisse et à l'étranger. Diplômée de l'ENSATT de Lyon au Département Jeu (2013), elle est résidente deux années consécutives au Watermill International Summer Program fondé par Robert Wilson à Long Island, NY (2014-15). Dans son parcours d'actrice et performeuse, elle sillonne différentes collaborations avec Robert Wilson, Baboo Liao, Ivan Cheng, Karim Bel Kacem, Maud Blandel, Denis Savary, Pan Daijing. Elle tourne People's Park et Ajardeck (2017-18), films courts réalisés par Camille Dumond et tient le rôle principal du film court d'Emmanuelle Lainé et Benjamin Valenza Est-on prêtes à endosser les habits de l'artiste ? (2018). Parallèlement, Kayije Kagame met en place des projets in-situ au sein d'espaces d'arts, en Suisse et à l'étranger, où elle explore par le biais de dispositifs visuels et sonores immersifs la notion de non-performance. En 2019, elle propose avec Hugo Radi, Marvin M'toumo, Ndayé Kouagou et Camille Dumond So long lives this, and this gives life to thee, un dispositif à mi-chemin entre théâtre et cinéma dans lequel tout le Théâtre de l'Usine est investi par le public.
Grace Seri (vit et travaille à Paris) intègre le Conservatoire National Supérieur d'Art Dramatique (2013) pour trois ans d'enseignement avec Daniel Mesguich, Xavier Gallais, Georges Lavaudant et Stuart Séide. Elle joue dans le film court Le Bleu Blanc Rouge de mes Cheveux de Josza Enjambe et reçoit le prix du meilleur jeune espoir féminin au Festival Jean-Carmet à Moulins (2016). Elle joue Hôtel Feydeau au Théâtre de l'Odéon sous la direction de Georges Lavaudant (2017) et enchaîne avec Lourdes de Paul Toucangau au Théâtre de la Colline à Paris. Grace rencontre la metteure en scène Keti Irubetagoyena avec laquelle elle jouera la création La Femme n'existe pas au Théâtre de l'Echangeur (2018). Elle joue ensuite dans son premier long métrage Un violent désir de bonheur de Clément Schneider sélectionné au Festival de Cannes dans la catégorie de l'Acid (2019).
 
paru en octobre 2020
édition bilingue (français / anglais)
11 x 16 cm (broché)
64 pages
 
15.00
 
ISBN : 978-2-9701103-9-2
EAN : 9782970110392
 
en stock
Sans Grace Sans Grace Sans Grace


 haut de page