les presses du réel

Corpus

Chaouki Choukini - Corpus
Première monographie rétrospective d'envergure consacrée au sculpteur franco-libanais.
Depuis la fin des années 1960, Chaouki Choukini développe un monde esthétique qui marque par sa singularité et sa cohérence. Ses œuvres sculpturales, principalement en bois mais parfois en marbre ou en pierre, mêlent paysages horizontaux et figures verticales, anthropomorphes, presque totémiques.
À première vue, les œuvres peuvent paraître quelque peu primitivistes. À y regarder de plus près, cependant, on découvre une recherche sophistiquée sur les mondes organiques et mécaniques, où les monticules tout en courbes sont ponctués par un régiment de piquets ou des bases onduleuses, hérissées en dents de scie.
Ses sculptures sont marquées par une forme de dissimulation inquiétante : les labyrinthes de fentes, de renfoncements et de cavités évoquent une présence humaine disparue sur la ligne d'horizon tendue. Les visions de Chaouki Choukini sont terriblement sombres. Elles évoquent un monde d'espaces vides, où les récits sont indicibles et où tout est en suspens.
Cette monographie rétrospective propose un large ensemble de reproductions d'œuvres, accompagnées par un essai au long cours de Kevin Jones et d'une série de poèmes de Salah Stétié.
Le sculpteur franco-libanais Chaouki Choukini (né en 1946 à Choukine au Liban, vit et travaille à Paris) a obtenu son diplôme de l'Ecole Nationale Supérieure des Beaux-arts de Paris en 1972. Il a reçu le Prix de la Jeune Sculpture en 1978, suivi du Taylor Prix de la Fondation en 2010. Il a également reçu le Prix de la Fondation Pierre Gianadda de l'Académie des Beaux Arts de France en 2015. Choukini a participé à diverses expositions personnelles et collectives, notamment « Chaouki Choukini », Green Art Gallery, Dubaï, Émirats Arabes Unis (2019) ; « Le monde arabe vu par ses artistes », Institut du Monde Arabe, Paris, France (2018) ; « Beloved Bodies », Barjeel Art Foundation, Sharjah, Émirats Arabes Unis (2017) ; « Poetry in Wood », Green Art Gallery, Dubaï, Émirats Arabes Unis, (2016) ; « Portrait de l'Oiseau qui n'existe pas », Musée de l'Hospice Saint-Roch, France (2014) ; « Tajreed (Arab Abstract Art) », Contemporary Art Platform, Koweït (2013) ; « Le corps découvert », Institut du Monde Arabe, Paris, France (2012) ; International Aswan Sculpture Symposium, Biennale du Caire, Égypte (1997) et « Sculpture de Paris », Centre de Sculpture Contemporaine, Paris, France (1973). Ses œuvres font partie de plusieurs collections importantes, notamment au Musée d'Art Contemporain du Val-de-Marne, France ; à l'Institut du Monde Arabe, France ; au Mathaf, Arab Museum of Modern Art, Doha ; au Centre National des Arts Plastiques, France ; à la Barjeel Art Foundation, Sharjah, Émirats Arabes Unis et à la Sharjah Art Foundation.
 
Contributions de Kevin Jones et Salah Stétié.

Publié avec Green Art Gallery, Dubaï.

 
paru en décembre 2019
édition bilingue (français / anglais)
24,7 x 17,7 cm (relié)
168 pages (ill. coul.)
 
40.00
 
ISBN : 978-614-8035-22-7
EAN : 9786148035227
 
en stock
Corpus Corpus Corpus Corpus Corpus Corpus Corpus Corpus Corpus Corpus Corpus Corpus


 haut de page