les presses du réel

Bernard Rancillac -
Monographie rétrospective.
Dans le contexte économique et politique des années 1960, la Figuration Narrative marque le renouveau d'une figuration critique et engagée. L'art est politique, un outil de comunication plus qu'un projet de contemplation, avec comme mot-clé la lisibilité. La consommation devient elle-même l'objet de virulentes critiques. A partir de 1966, Rancillac utilise des photographies et des images comme point de départ de son travail. Il transpose la réalité de son quotidien et de l'actualité à travers une figuration tonique, aux couleurs franches et au graphisme efficace.
Cette monographie rétrospective de Bernard Rancillac met particulièrement en lumière des séries-charnières où se diffractent les thèmes de prédilection de l'artiste : la bande dessinée (Les mythologies quotidiennes), les sujets de colère (« on ne peut peindre que sur le canevas de ses émotions personnelles, de ses hantises, de ses angoisses. Les miennes, plus j'avance, sont d'ordre politique »), le jazz, les conventions de la peinture (Images éclatées), l'image médiatisée (Cinémonde), le sport, les drames humains (Algérie), la femme...
Publié à l'occasion de la rétrospective de Bernard Rancillac au Musée des Beaux Arts de Dole et au Musée d'Art moderne de Saint Etienne, de mars à décembre 2003.
Bernard Rancillac (né en 1931 à Paris) est considéré comme le fondateur de la Figuration narrative en 1964, au côté de Monory, de Télémaque et d'Erró. Son œuvre s'inspire des motifs de la bande dessinée et de l'iconographie des médias pour dresser un portrait critique et parodique du monde contemporain.
 
Edité par Sarah Wilson.
Textes de Bernard Rancillac et Sarah Wilson.

Publié avec Fage éditions.
 
paru en 2003
édition bilingue (français / anglais)
23,5 x 31 cm (édition reliée)
144 pages (120 ill.)
 
28.00 18.00
(offre spéciale)
 
ISBN : 978-2-84066-090-3
EAN : 9782840660903
 
en stock
 


 haut de page