les presses du réel

The Brazilian Trace / A Riscadura Brasileira

Rubem Valentim - The Brazilian Trace / A Riscadura Brasileira
Monographie rétrospective.
Publié à l'occasion de l'exposition The Brazilian Trace. A Riscadura Brasileira, ce catalogue documente la longue carrière de Rubem Valentim. En 1965, Rubem Valentim a présenté sa première exposition personnelle hors du Brésil à Rome, au Palazzo Pamphilj. Cinquante-sept ans plus tard, le Palazzo Pamphilj accueille une nouvelle exposition anthologique célébrant le centenaire de l'artiste dans une ville, un pays et un continent qui ont été cruciaux pour sa carrière : il a été l'un des premiers Afro-Brésiliens à atteindre une reconnaissance internationale sur la scène artistique.
Cet ouvrage retrace les étapes les plus significatives de sa carrière à travers les contributions des commissaires Cristiano Raimondi et Daniel Rangel, et de la chronologie étendue rédigée par Claudia Fazzolari. Un texte de Giulio Carlo Argan resitue Valentim dans l'histoire de l'art afro-brésilien. Le catalogue est abondamment illustré de documents d'archives et de reproductions d'œuvres. Une attention particulière a été consacrée aux peintures de la « période romaine ». Un cahier de photographies réalisées par l'artiste lui-même lors de sa permanence dans la capitale italienne accompagne la publication.
Publié à l'occasion de l'exposition éponyme à l'ambassade du Brésil à Rome en 2022.
Le peintre, sculpteur et graveur Rubem Valentim (Salvador, 1922 - Sao Paulo, 1991) est une figure emblématique de l'art brésilien et de l'histoire afro-atlantique du XXe siècle. Artiste autodidacte, Rubem Valentim commence à peindre dès son enfance, en créant des figures et des paysages pour les crèches de Noël. Diplômé en dentisterie en 1946, Valentim exerce la profession tout en continuant à peindre. En 1948, il quitte la dentisterie pour se consacrer entièrement aux arts plastiques. Il a participé au mouvement de rénovation dans les arts, qui a commencé à Bahia dans les années 1940. En 1957, Valentim déménage à Rio de Janeiro. Il reçoit une bourse pour les voyages à l'étranger en 1962, décerné par le XIe Salon national d'art moderne. Il voyage en Europe pendant trois ans avant de s'installer à Rome, où il travaille et tient des expositions. Il retourne au Brésil en 1966, ayant accepté une invitation de l'Institut central des arts de l'Université de Brasilia. Il a reçu un prix pour sa « Contribution à la peinture brésilienne ».
Edité par Cristiano Raimondi.
Textes de Giulio Carlo Argan, Claudia Fazzolari, Cristiano Raimondi, Daniel Rangel, Rubem Valentim.
 
2022 (parution prévue au 4e trimestre)
édition bilingue (anglais / italien)
16,5 x 23,5 cm (relié)
164 pages (ill.)
 
35.00
 
ISBN : 978-88-6749-566-5
EAN : 9788867495665
 
à paraître
The Brazilian Trace / A Riscadura Brasileira The Brazilian Trace / A Riscadura Brasileira The Brazilian Trace / A Riscadura Brasileira The Brazilian Trace / A Riscadura Brasileira The Brazilian Trace / A Riscadura Brasileira The Brazilian Trace / A Riscadura Brasileira The Brazilian Trace / A Riscadura Brasileira The Brazilian Trace / A Riscadura Brasileira The Brazilian Trace / A Riscadura Brasileira The Brazilian Trace / A Riscadura Brasileira The Brazilian Trace / A Riscadura Brasileira


 haut de page