Fermeture des bureaux & interruption des expéditions du 7 au 23 août : les commandes reçues dans l'intervalle seront traitées à partir du 24. Merci pour votre patience !

Lars Fredrikson

 
Lars Fredrikson, né à Stockholm en 1926, est venu vivre à Paris en 1947, avant de s'installer dans le Vaucluse dans les années 1960. Après avoir travaillé dans un laboratoire de recherche de l'armée suédoise, fait des études d'électronique, puis s'être engagé comme officier radio de la marine marchande, il a recherché – dans le dessin comme dans la sculpture – des pratiques novatrices liant espace et son (ce qu'il nommait « les sons plastiques ») : dessins et sculptures à l'explosif, « tableaux sonores aux mouvements aléatoires », sculptures en inox, matérialisations sur papier électrosensible de signaux et sons enregistrés dans l'espace, etc.
Chercheur inlassable et bricoleur de haut vol, il invente un univers sensible et singulier nourri par la poésie et les expérimentations plastiques, par la philosophie extrême-orientale et les technologies contemporaines. Ses recherches sont ancrées dans l'esprit de son temps : à l'instar de Nam June Paik, Fredrikson travaille très tôt avec les potentialités plastiques de la télévision – et de manière générale de l'électronique –, tandis que ses recherches sur les structures de l'invisible et l'aléatoire frappent par leur proximité avec la démarche de John Cage. Une quête relie ces pratiques : rendre perceptibles des flux énergétiques, telluriques, sidéraux ou intérieurs normalement invisibles.
Il a exposé, entre 1971 et 1980, dans de nombreux lieux, notamment à la Fondation Maeght, mais aussi réalisé de nombreux livres d'artistes avec des poètes (Alain Veinstein, Claude Royet-Journoud...). Il est mort en 1997.
 
Lars Fredrikson -
2019
édition bilingue (français / anglais)
Mousse - Mousse Publishing (livres)
Première grande monographie consacrée à l'œuvre radicale du Suédois, peintre, dessinateur, sculpteur et précurseur des arts sonores (CD audio inclus).


 haut de page