flux RSS (nouvelles parutions)
version française / english version
Estructuras resonantes
Oscar Murillo [tous les titres]
Jeu de Paume [tous les titres]
Oscar Murillo Estructuras resonantes
Textes de Osei Bonsu et Oscar Murillo, conversation entre Osei Bonsu et Françoise Vergès.

Conception graphique : Villa Böhnke.

Coédité par le Jeu de Paume, Paris, et le CAPC musée d'art contemporain de Bordeaux.
paru en juin 2017
édition bilingue (français / anglais)
15 x 21 cm (broché)
64 pages (ill. coul.)
14.00 €
ISBN : 978-2-87721-233-5
EAN : 9782877212335
en stock
 
Catalogue documentant deux projets de l'artiste colombien – un reportage photographique et un livre d'artiste – autour de l'immigration et des liens familiaux (dans le cadre du programme « Satellite » organisé par le Jeu de Paume et le CAPC).
Publié à l'occasion de la double exposition éponyme au CAPC musée d'art contemporain de Bordeaux, du 18 mai au 27 août 2017, et au Jeu de Paume, Paris, du 13 juin au 24 septembre 2017.

Initiée en 2007, la programmation Satellite du Jeu de Paume est dédiée à la création contemporaine. Depuis 2015, le Jeu de Paume et le CAPC musée d'art contemporain de Bordeaux organisent conjointement ce programme d'expositions, assuré dès sa création par des commissaires d'envergure internationale (Fabienne Fulchéri, María Inés Rodríguez, Elena Filipovic, Raimundas Malašauskas, Filipa Oliveira, Mathieu Copeland, Nataša Petrešin-Bachelez, Erin Gleeson et Heidi Ballet). Pour cette édition 2017, intitulée « L'économie du vivant », le Jeu de Paume et le CAPC musée ont convié Osei Bonsu, commissaire d'exposition et auteur basé à Londres.
Prenant pour base le support filmique, la programmation sera interdisciplinaire, invitant à un dialogue effectif et ciblé avec l'image mouvante. « L'économie du vivant », qui s'ouvrira avec Ali Cherri et se cloturera avec Jumana Manna, est tournée vers la transmission et la préservation de l'histoire en tant que réceptacle de la mémoire vivante. Ces confrontations ouvriront l'espace propice à l'exploration du temps et de la temporalité que mènent Steffani Jemison et Oscar Murillo, dont les pratiques formelles mettent en évidence une poétique des gestes physiques influencée par ces facteurs socio-économiques que sont les usines, les projets d'aménagement urbain ou les parcs publics.
Les expositions de la programmation Satellite s'accompagnent de quatre publications, confiés chaque année à des graphistes indépendants. Les expositions de L'économie du vivant sont également présentées au Jeu de Paume à Paris et à la Maison d'Art Bernard Anthonioz à Nogent-sur-Marne en 2017.
Les peintures et installations d'Oscar Murillo (né en 1986 en Colombie, vit et travaille à Londres) incorporent une grande diversité de médiums et de techniques, y compris des éléments textuels, des matériaux recyclés et des fragments de son atelier. Associant actions, performances et chaos, ses tableaux grand format sont méthodiquement composés de toiles grossières cousues ensemble qui incorporent souvent des fragments de texte ainsi que des débris, saletés et poussières provenant de son atelier. Ses peintures, vidéos et performances sont liées à la notion de communauté découlant de son attachament pour son pays natal, la Colombie, et son pays d'adoption, l'Angleterre.
Oscar Murillo est titulaire d'une licence en arts plastiques obtenue en 2007 à l'University of Westminster de Londres, et d'une maîtrise obtenue au Royal College of Art en 2012. Le travail et les projets d'Oscar Murillo ont fait l'objet d'expositions personnelles présentées dans le monde entier par des institutions de premier plan.