flux RSS (nouvelles parutions)
version française / english version
Hit Flash Back
Laure Prouvost [tous les titres]
Mousse [tous les titres] Mousse Publishing (livres) [tous les titres]
Laure Prouvost Hit Flash Back
Textes de Nick Aikens, Fanni Fetzer, Bettina Schmitt, conversation between Laure Prouvost, Anna Goetz, Barbara Steveni.
paru en novembre 2016
édition bilingue (anglais / allemand)
20 x 27 cm (broché)
264 pages (ill. coul.)
ISBN : 978-88-6749-233-6
EAN : 9788867492336
épuisé
 
Première étude exhaustive dédiée à l'œuvre de l'artiste française, cette monographie se révèle aussi captivante et surprenante que son sujet. Plein d'esprit, de poésie, d'humour, de récits et d'imprévus, l'art du mensonge orchestré par Laure Prouvost est ici décrypté à travers les textes de spécialistes et une conversation entre l'artiste et son modèle, Barbara Steveni. Une liste complète des travaux et des expositions de Laure Prouvost conclut l'ouvrage.
Publié à l'occasion d'une exposition en trois parties, « Dropped here and then, to live, leave it all behind », Le Consortium, Dijon, du 25 juin au 25 septembre 2016, « all behind, we’ll go deeper, deep down and she will say », Museum für Moderne Kunst, Francfort, du 3 septembre au 6 novembre 2016, « And she will say: hi her, ailleurs, to higher grounds », Kunstmuseum Luzern, Lucerne, du 29 octobre 2016 au 12 février 2017.
Laure Prouvost est née à Justelieu (France) en 1961, avant de s'installer à Londres où elle étudie au Central Saint Martins College puis au Goldsmith College. Elle vit aujourd'hui entre Londres, Anvers et une caravane dans le désert croate.
Son œuvre prend la forme d'histoires indépendantes qui se recoupent et se répondent, où la fiction se mêle à la réalité. Ces situations deviennent des installations immersives qui invitent à l'évasion et dans lesquelles dialoguent films, sculptures, peintures, tapisseries, performances ou fragments de récits, parfois adressés directement au visiteur. Généreux et plein d'humour, son travail examine les relations entre langage, image et perception, plaçant le visiteur dans des situations de doute et d'incompréhension, mais aussi d'émerveillement, tant intellectuel que sensoriel.
Lauréate du Max Mara Art Prize en 2011, premier artiste français à remporter le prestigieux Turner Prize en 2013, Laure Prouvost a été désignée pour représenter la France à la 58e Biennale internationale d'art contemporain de Venise en 2019. Elle a bénéficié de nombreuses expositions personnelles à l'international, notamment au Walker Art Center (Minneapolis, 2017), au Pirelli Hangar Bicocca (Milan, 2016), à Fahrenheit (Los Angeles, 2016) ou à la Haus der Kunst (Munich, 2015), mais aussi en France au Consortium (Dijon, 2016) et au musée de Rochechouart (2015). Parmi les expositions collectives récentes auxquelles elle a participé, on peut citer la 13e Biennale de la Baltique (Vilnius, 2018), « Speak » à la Serpentine Gallery (Londres, 2017), « Practising habits of the day » à l'ICA (Singapour, 2016) ou « Hybridize or Disappear » au National Museum of Contemporary Art - Museu do Chiado (Lisbonne, 2015).