flux RSS (nouvelles parutions)
version française / english version
Monologue
Vandy Rattana [tous les titres]
Jeu de Paume [tous les titres] Monographies [tous les titres]
Vandy Rattana Monologue
Textes de Erin Gleeson et Vandy Rattana.

Conception graphique : Thomas Bizzarri & Alain Rodriguez.

Coédité par le Jeu de Paume, Paris, et le CAPC musée d'art contemporain de Bordeaux.
paru en janvier 2015
édition trilingue (français / khmer / anglais)
15 x 21 cm (broché)
64 pages
14.00 €
ISBN : 978-2-87721-222-9
EAN : 9782877212229
en stock
 
Un « monologue » du photographe cambodgien qui propose une réflexion intime sur les traumatismes de l'histoire récente de son pays (un projet qui s'inscrit dans le cadre du programme « Satellite » organisé par le Jeu de Paume et le CAPC).
Avec Monologue, Vandy Rattana nous met face à la réalité intime des cicatrices physiques et psychologiques particulières laissées par la période des Khmers rouges au Cambodge. La bande-son du film est un monologue de l'artiste s'adressant à la sœur qu'il n'a jamais rencontrée. Cette dernière repose quelque part sous un modeste arpent de terre, aux côtés de sa grand-mère et de cinq mille autres personnes éliminées par le régime en 1978. Se focalisant sur l'intime, Vandy Rattana brouille notre perception des conséquences de la violence lorsque celle-ci n'est plus visible. Qu'est-ce que la réconciliation ? Monologue perturbe le rapport au temps, la distance de l'histoire, les conceptions bipolaires de la justice, la possibilité de la logique et de la paix.
Publié à l'occasion de la double exposition éponyme au CAPC musée d'art contemporain de Bordeaux, du 22 janvier au 3 mai 2015, et au Jeu de Paume, Paris, du 24 février au 27 mai 2015.

Depuis 2007, la programmation Satellite du Jeu de Paume est dédiée à la création contemporaine. En 2015, le Jeu de Paume et le CAPC musée d'art contemporain de Bordeaux organisent conjointement la huitième édition de ce programme d'expositions, assuré depuis sa création par des commissaires d'envergure internationale (Fabienne Fulchéri, María Inés Rodríguez, Elena Filipovic, Raimundas Malašauskas, Filipa Oliveira, Mathieu Copeland et Nataša Petrešin-Bachelez).
Intitulé « Rallier le flot », ce nouveau cycle confié à Erin Gleeson présente un choix de travaux issus de la scène artistique de l'Asie du Sud-Est à travers quatre expositions monographiques. Il regroupe les artistes Vandy Rattana (Cambodge), Arin Rungjang (Thaïlande), Khvay Samnang (Cambodge) et Nguyen Trinh Thi (Vietnam), dont la pratique s'ancre dans un patrimoine complexe d'occupations et de censures culturelles et historiques, mais n'en œuvre pas moins en résistance à cet héritage.
Chaque exposition est accompagnée d'une publication imaginée comme une « carte blanche » aux artistes. Conçue dans un dialogue étroit avec un studio graphique renouvelé à l'occasion de chaque édition, cette série d'ouvrages s'offre comme un espace de création autonome au sein de la programmation Satellite.
Vandy Rattana (né en 1980 à Phnom Penh, Cambodge) a adopté la photographie pour retrouver une continuité dans une histoire officielle lacunaire, soucieux de remédier à l'absence de documentation tangible relative à la petite histoire et aux monuments qui ont forgé son histoire et sa culture personnelles. Occupant une position médiane entre le photojournalisme au sens strict du terme et une pratique conceptuelle, ses premières séries montrent une préoccupation du quotidien tel que le vit le Cambodgien moyen. Si celles-ci font la chronique d'instants contemporains tout en constituant un ensemble plus exhaustif d'archives destinées aux générations futures, son travail le plus récent se livre à une critique de l'historiographie en se tournant vers la fiction. Au nombre de ses dernières expositions personnelles, citons « Bomb Ponds », Asia Society, New York (2013), et « Surface », SA SA BASSAC, Phnom Penh (2012). Son travail a également été présenté dans le cadre de différentes expositions de groupe, notamment « Die Roten Khmer und die Folgen » [Le régime khmer rouge et ses conséquences], Akademie der Künste, Berlin (2015) ; « In the Aftermath of Trauma: Contemporary Video Installations », Mildred Lane Kemper Art Museum, Saint-Louis (2014) ; « No Country: Contemporary Art for South and Southeast Asia », Guggenheim UBS MAP Global Art Initiative, Asia Society, Hong Kong (2013) ; dOCUMENTA (13), Cassel (2012) ; « The Best of Times, The Worst of Times: Rebirth and Apocalypse in Contemporary Art », Biennale de Kiev (2012). Vandy vit et travaille à Phnom Penh, Paris et Taipei.