fermeture estivale & interruption des expéditions jusqu'au 29 août (les commandes seront traitées en priorité dès notre retour – merci pour votre patience !)
les presses du réel

DesMesures

DesMesures Vincent Corpet - DesMesures
Une rétrospective de l'œuvre du peintre « rétinien », depuis le début des années 1980.
Amorcée au début des années 1980, l'œuvre de Vincent Corpet se saisit de la peinture pour mieux la retourner. Elle vient à l'heure où, après des années de pratiques ascétiques et abstraites, il fait à nouveau bon profiter des joies de la térébenthine : des sujets à tiroirs, de la palette exubérante, de l'imbroglio de la forme ou des emportements de la matière. Sans doute tout cela prend-il un peu le pas sur le sujet, simple prétexte à la déferlante du style dont l'image ici ou là nous restitue quelques bribes. La peinture est profuse, le regardeur se perd et cherche ses repères dans ses méandres colorés, en quête d'indices et de délices auxquels se raccrocher. Elle s'offre sans se donner d'emblée, préférant susciter le trouble, convoquer nos souvenirs, suggérer des connivences. Vincent Corpet s'engouffre dans ce mouvement gourmand de fouille de la peinture, qu'il érige pour sa part en système. En cela il s'éloigne d'une exploration sensible et intuitive du medium, privilégiant la mise en place d'une méthode – il parle de « protocole » – qui vise à désacraliser son objet. Le titre de ses œuvres n'est rien d'autre qu'un numéro d'inventaire ou de série forgé à partir de la date de réalisation, de la technique et du format de la pièce. Comme un manifeste, qui fait passer au second plan le sens du tableau et minimise la mainmise de l'artiste. Vincent Corpet fait fi des préliminaires et ne s'embarrasse pas de l'arbitraire d'un sujet. Car c'est sur les conditions d'apparition et de transformation de l'image qu'il jette son dévolu. Ses références ? L'art pariétal, le mur barbouillé de taches excitant l'imagination de Léonard de Vinci ou les dessins picassiens, dans lesquels il décèle le processus analogique qu'il applique à ses peintures. Soit un savant jeu de correspondances, de dérivations et de vases communicants qui célèbre, d'un motif, d'une couleur ou d'un tracé à l'autre, la primauté de l'image sur la pensée.
Publié à l'occasion de l'exposition éponyme au MASC, musée d'Art moderne & contemporain des Sables d'Olonne, du 16 octobre 2022 au 15 janvier 2023.
Vincent Corpet (né en 1958 à Paris) est un artiste peintre contemporain français.
« 4 ans après avoir pris la décision de devenir artiste, le 20 mars 1978 le jour de mes 20 ans, 1 an après être sorti des beaux arts, je m'engage le 8 juin 1982 dans la technique qui me paraît la plus simple et la moins onéreuse, la peinture. N'ayant jamais pratiqué ce médium, je décide de rattraper mon retard par une fabrication acharné de tableaux. N'avoir aucun style, ni ne négliger aucune influence, ma pensée dérive au fil des tableaux et des rencontres. A ce jour 50 séries se sont succédées. J'élabore alors consciemment une peinture "rétinienne", peinture de l'œil. Deux groupes distincts se forment avec chacun leur slogan : d'une part "l'œil regarde, la main agit" : dans les paysages, les nus et les portraits, l'œil est le témoin du visible. D'autre part, "l'œil regarde la main qui agit", et là, avec les analogies, l'œil est le fondement de la mémoire. A ce jour cette aventure se poursuit. »
Textes de Vincent Corpet.

Conception graphique : Philippe Ducat.
 
paru en juillet 2022
édition française
21 x 23 cm (broché)
124 pages (120 ill.)
 
28.00
 
ISBN : 978-2-913981-76-8
EAN : 9782913981768
 
en stock
DesMesures DesMesures DesMesures DesMesures DesMesures DesMesures DesMesures
Vincent Corpet : autre titre



 haut de page