les presses du réel

Jardins Migratoires – Êtres/Lieux

Jardins Migratoires – Êtres/Lieux Enrique Ramírez - Jardins Migratoires – Êtres/Lieux
Un examen de l'ensemble du travail de l'artiste d'origine chilienne, par le biais de nombreuses reproductions, d'une conversation entre Enrique Ramírez et Marta Gili et deux deux essais de Louise Déry et Nelly Richard.
Par son œuvre prolifique, Enrique Ramírez nous convie à des questions cruciales. Comment rappeler le passé sans le rééditer au présent ? Comment aller de l'avant et comprendre ce qu'on laisse derrière soi ? Comment rendre leur dignité aux corps de la précarité ? Les expositions d'Arles et de Montréal, à l'occasion desquelles cet ouvrage paraît, ont réuni une quinzaine d'œuvres sur le thème de la mer, cette dernière conçue comme un territoire biopolitique où se jouent le désir, la mémoire, le deuil et l'espoir de corps en quête d'un lieu où reposer et être pleurés.
Né au Chili en 1979 sous la dictature de Pinochet, Ramírez évoque dans ses œuvres les corps de personnes disparues, tuées par le régime de l'époque et souvent jetées à la mer. En l'absence de tombes et de sépultures pour pleurer ces vies enlevées dans la terreur, la mer devient le territoire de restitution de la mémoire. Apparaissent de surcroit de nombreuses références au problème du déracinement et aux politiques migratoires actuelles. Elles font de la mer autant que de la terre-mère une sorte de limbes où les droits civiques sont réduits à néant ; elles résonnent de manière tragique et nous implorent dans notre espérance de justice et de partage.
Le travail de l'artiste est examiné ici par le biais de textes et de reproductions qui incluent une conversation avec l'artiste (M. Gili), une réflexion sur la question de l'image manquante (L. Déry) et une traversée critique et poétique de l'œuvre (N. Richard). On y retrouvera également la signature du travail collectif effectué par un groupe d'étudiants et l'artiste, dans le cadre de la résidence pédagogique que Enrique Ramírez a réalisée à l'École Nationale Supérieure de la Photographie entre 2020 et 2021. Cette collaboration fructueuse a donné lieu à la production d'une nouvelle œuvre, Jardins migratoires, avec la participation des étudiants à toutes les étapes de la conception, de la production et de l'installation de l'exposition qui porte le même titre.
Publié suite aux expositions Enrique Ramírez. Jardins migratoires et Enrique Ramírez. Êtres/lieux produites respectivement par l'École nationale supérieure de la photographie, Arles, et la Galerie de l'UQAM, Montréal, en 2021.
Né en 1979 à Santiago du Chili, Enrique Ramírez vit et travaille entre Paris et Santiago. Ses installations, ses films et ses photographies évoquent, de manière poétique, l'Histoire, les relations entre les continents et les réalités sociales contemporaines. Il montre de vastes paysages, territoires ouverts à la vision et à la déambulation, et parle de l'imaginaire subjectif et de la discontinuité de la mémoire.
Diplômé du Fresnoy en 2009, lauréat du Prix Découverte des Amis du Palais de Tokyo en 2013, il a depuis exposé au Palais de Tokyo, au Centre Pompidou, à l'Espace Culturel Louis Vuitton, au 104 (Paris), au Grand Café (Saint-Nazaire) et en Amérique centrale et du Sud (Museo Amparo, Puebla, Mexico ; Museo de la memoria, Santiago ; Centro Cultural MATTA, Buenos Aires...). Il a participé à la 57e Biennale de Venise en 2017.
Textes de Enrique Ramírez, Marta Gili, Louise Déry, Nelly Richard.

Conception graphique : Supersystème, Montréal.

Publié par l'École nationale supérieure de la photographie d'Arles et la galerie de l'UQAM, Montréal.
 
paru en juin 2022
édition trilingue (français / anglais / espagnol)
21 x 27 cm (relié)
136 pages (ill.)
 
25.00
 
ISBN : 978-2-920325-84-5
EAN : 9782920325845
 
en stock
Jardins Migratoires – Êtres/Lieux Jardins Migratoires – Êtres/Lieux Jardins Migratoires – Êtres/Lieux Jardins Migratoires – Êtres/Lieux Jardins Migratoires – Êtres/Lieux Jardins Migratoires – Êtres/Lieux Jardins Migratoires – Êtres/Lieux Jardins Migratoires – Êtres/Lieux Jardins Migratoires – Êtres/Lieux Jardins Migratoires – Êtres/Lieux Jardins Migratoires – Êtres/Lieux Jardins Migratoires – Êtres/Lieux Jardins Migratoires – Êtres/Lieux Jardins Migratoires – Êtres/Lieux Jardins Migratoires – Êtres/Lieux
Enrique Ramírez : autre titre



 haut de page