fermeture estivale & interruption des expéditions jusqu'au 29 août (les commandes seront traitées en priorité dès notre retour – merci pour votre patience !)
les presses du réel

Un être, un acte, un objet, un lieu

Un être, un acte, un objet, un lieu Aurélien Mole, Éric Tabuchi - Un être, un acte, un objet, un lieu
La photographie comme le cinématographe sont des techniques d'expression de la révolution industrielle dans lesquelles le spectateur ne considère jamais l'original, le négatif, la matrice, mais toujours des copies, des tirages, des doubles. Un être, un acte, un objet, un lieu tente d'expliquer aux enfants comme aux curieux, les uns n'étant pas exclusifs des autres, le pourquoi des dimensions d'une image photographique, d'un tirage. L'ouvrage est illustré d'œuvres de la collection des FRAC de la région Nouvelle-Aquitaine mises en pages dans leurs rapports d'échelle respectifs.
Par ces quatre mots, il est possible de parler du monde entier jusqu'à aujourd'hui, tout autant que de l'histoire complète de la photographie, mais aussi résumer à sa plus simple expression ce que seront vos prochaines vacances. En effet, l'élasticité de ces quatre mots est assez grande pour contenir la planète Terre tout entière depuis deux millions sept cent mille années, date des premiers outils dont nous avons la trace.
Dans un ordre différent, ils content les progrès de la photographie qui présente d'abord des lieux comme « Le point de vue du Gras », réalisé en 1827 par Nicéphore Niépce en périphérie de Chalon-sur-Saône, puis des objets sous forme de sculptures blanches se détachant sur fond noir dans les expérimentations d'Hippolyte Bayard, puis ce sera, à partir de 1840, le temps des êtres avec les premiers portraits daguerréotypés, solidement campés sur leur siège et discrètement immobilisés pour tenir la pose. Car ce ne sera que quarante années plus tard qu'avec du collodion humide on pourra fixer le mouvement et figer sur des négatifs des actes.
Bref, ces quatre mots sont la base de toute dramaturgie et vous ne serez pas déçus ! Dans les pages de ce livre, il y aura bien, et cela à plusieurs reprises, un être, un acte, un lieu, un objet, vous pouvez vérifier cela scrupuleusement.
Aurélien Mole est artiste, commissaire d'exposition et critique d'art, il vit et travaille à Paris. Il est aussi photographe d'exposition et co-fondateur de Postdocument.
Artiste-photographe français d'origine dano-japonaise, Éric Tabuchi interroge la culture industrielle contemporaine au travers des signes qui marquent son paysage et qui déterminent son langage. Le protocole photographique instauré de longue date par l'artiste consiste à arpenter les routes d'un territoire en évitant soigneusement tout point trop évident d'intérêt – touristique ou autre – afin de localiser des objets et des non-lieux spécifiques que constituent les paysages intermédiaires, égarés entre ville et campagne : autoroutes, zones d'activité commerciale, chantiers, édifices ou autres constructions bon marché. Le travail de Tabuchi, associant la rigueur technique de la photographie documentaire et le regard ironique d'un Ed Ruscha, se développe sur un mode sériel, sur le support de livres d'artiste rapidement devenus « cultes » ou dans le cadre d'expositions.
Edité par Aurélien Mole et Éric Tabuchi.
Texte d'Aurélien Mole.

Conception graphique : Ninon Chaboud & Jimmy Cintero.
 
paru en décembre 2021
édition française
16,2 x 19,6 cm (relié)
88 pages (ill.)
 
15.00
 
ISBN : 979-10-96155-22-4
EAN : 9791096155224
 
en stock
Un être, un acte, un objet, un lieu Un être, un acte, un objet, un lieu Un être, un acte, un objet, un lieu Un être, un acte, un objet, un lieu Un être, un acte, un objet, un lieu Un être, un acte, un objet, un lieu Un être, un acte, un objet, un lieu
Aurélien Mole, Éric Tabuchi : autres titres










 haut de page