les presses du réel
Anouck Genthon, Antoine Läng - Fictation
Un projet de la violoniste, improvisatrice et ethnomusicologue Anouck Genthon et du vocaliste expérimentateur Antoine Läng autour de l'écoute et de notre perception du lieu comme environnement sonore.
Résultant d'une année d'écoute au Parc Beaulieu en 2017-2018, cet ouvrage traite de l'écoute, des relations sonores et des différents chemins que suivent notre sensation et notre compréhension d'un lieu à travers l'expérience toujours changeante du son, bien que se déroulant dans des environnements familiers et avec le même vocabulaire. A travers notes et dessins de leurs cahiers, Anouck Genthon et Antoine Läng ont construit un récit circulaire et immersif dans un livre sans début ni fin, comme une invitation pour le lecteur à partager cette expérience continue et une réflexion sur ce que nous entendons réellement et comment nous l'entendons.

« Nous sommes parti.e.s du désir de découvrir un lieu par l'écoute, d'en prendre connaissance au fil du temps, de constituer par l'observation des outils pour appréhender un lieu par le biais du son, d'imaginer comment le cartographier de la sorte. En tant que musicien.ne.s, notre envie de mieux comprendre les mécanismes de l'écoute en relation avec les lieux nous a inspiré cette démarche. Initialement envisagés comme des exercices d'observations auditives destinés à entrainer l'écoute, l'idée d'en faire un ouvrage en vue de poursuivre cette réflexion et de pouvoir la partager est venue suite à l'invitation de Gamut Kollektiv.
Fictation a été composé à partir de cette série de sessions d'écoutes du Parc Beaulieu à Genève, des observations sonores étendues sur une année, en 2018, et restituées sous forme de notes et de dessins dans des carnets. Ces observations ont permis de produire un appareil de notes à même de servir de support à une réflexion sur l'écoute en rapport avec la question du lieu, qu'il soit envisagé sous la forme d'espace sonore, de territoire ou sous sa forme de parc public. Cette réflexion ouvre sur une approche plus générale de la question de l'écoute, en intégrant les modalités de la perception auditive d'un lieu, et des manières dont sa représentation s'en trouve transformée et peut être partagée sous une forme poétique. Sous sa forme envisagée, l'ouvrage comprend la reprise de cet appareil de notes au moyen de transcriptions et de scans, ainsi qu'un texte composé à partir de ces observations, en français et traduit en anglais. Le livre explore la forme du palimpseste, dans son contenu et dans sa forme. Il joue sur les superpositions et les décalages, l'effacement et la réécriture. Le choix d'un cahier sans couverture relié par un simple fil permet une lecture sans véritable début ni fin, en boucle, à l'image d'une pensée qui circule. Sous le titre de Fictation le projet a pour but de restituer l'expérience des écoutes répétées et de l'élaboration d'un livre à partir des multiples va-et-vient entre le lieu, les carnets, un texte plus synthétique et l'objet lui-même. Avec la participation d'Olga Kokcharova, artiste visuelle et sonore, l'édition explore les moyens graphiques de rendre plusieurs pistes de lectures. Le partage de l'écoute du lieu et de ses observations à de multiples degrés crée les strates du livre, un palimpseste qui assume sa composition en couches, ses affirmations et ses hésitations. Le titre « Fictation » est lui-même le produit d'une erreur, un trébuchement qui se prolonge sous la forme d'un néologisme en devenir. 
Ce livre s'inscrit dans le travail de collaboration des deux auteur.e.s. Principalement axée autour de la composition et de la performance (Toute première fois, 2017, Rengaine / c'est la même chanson, 2019 et Song walk with me, 2020), leur démarche s'inscrit dans une exploration de motifs musicaux classiques comme la chanson et de l'utilisation de leurs composants dans des contextes sonores / acoustiques variés, qu'ils soient architecturaux ou environnementaux. Cette approche vise la création de relations inédites avec ces lieux, en privilégiant leur écoute et leur observation dans ce dialogue. Elle cherche à construire une esthétique à partir du reçu plutôt que du manifesté, de l'attention qui précède l'intention. Le sens de l'ouïe est employé à ces fins. Fictation constitue une étape dans ce travail, un retour au visuel à comprendre comme un témoignage et une synesthésie, une invitation à rentrer dans l'écoute par les méandres d'une écriture de l'oreille, elle-même nourrie de sons. »
Née en France, Anouck Genthon est une violoniste, improvisatrice et ethnomusicologue basée à Genève. Elle ancre son travail dans l'élaboration de son propre langage improvisé à travers l'expérience du son et de l'écoute. Elle aime à s'engager dans des formes de recherche transversales et joue dans des contextes variés à la croisée des musiques improvisée, expérimentale, contemporaine, électroacoustique et traditionnelles au travers de différents projets du solo au grand ensemble. Son travail est édité chez Newwaveofjazz, Another Timbre, Confront Recordings, UNRec, Insub. Records, Le petit label, Thödol, Gamut Edition. Elle fait partie du collectif @ptt (promotion de l'art acoustique dans les domaines de la musique, du langage et des arts visuels) et de Insub. à Genève. Elle est l'auteure de Musique touarègue. Du symbolisme politique à une singularisation esthétique (L'Harmattan, 2012).
Vivant à Genève, Antoine Läng dédie une part importante de son travail à la voix brute et l'appareil vocal étendu, au moyen de techniques augmentées et de dispositifs acoustiques divers. La voix est explorée à partir du souffle et des mécanismes physiques qui peuvent produire des gestes sonores propres au corps et au lieu dans lequel ils se déploient. Ce rapport à l'espace se prolonge actuellement dans d'autres aspects de son travail musical, principalement orientées vers l'écoute et la réception de lieux envisagés comme espaces sonores que la performance a pour ambition de faire entendre. Il chante dans Le Recueil des Miracles, Babeleon, Giallo Oscuro, hurle dans Cortez, murmure et souffle dans l'Insub xtet et l'Insub Meta Orchestra, considère les sons et les lieux avec Olga Kokcharova (duo Kokhlias et Loulan) et avec Anouck Genthon ou, dans le plus simple appareil buccal, en duo avec Jason Kahn et en solo, Il participe au comité de programmation du festival Akouphène à Genève. Il fait par ailleurs partie d'INSUB, un collectif dont les activités associatives se focalisent sur le développement de la scène musicale expérimentale à Genève et en Suisse.
Edité par Anouck Genthon, Olga Kokcharova, Antoine Läng.
 
paru en janvier 2021
édition bilingue (français / anglais)
16 x 22,5 (broché, sous enveloppe kraft avec ficelle)
60 pages (ill.)
 
20.00
 
ISBN : 978-3-033-08101-7
EAN : 9783033081017
 
en stock
Fictation Fictation Fictation Fictation Fictation Fictation Fictation


 haut de page