les presses du réel

L'Art contemporain africainHistoire(s) d'une notion

 - L\'Art contemporain africain
Une généalogie polyphonique du concept d'art contemporain africain.
Une histoire de l'art contemporain africain ? Non. Une histoire performative de cette notion si longtemps polémique ! Tel est le sujet de cette anthologie conçue et introduite par Cédric Vincent, chercheur en anthropologie sociale et spécialiste des festivals panafricains.
Articulant les réflexions de figures fondatrices (Ulli Beier, Michel Leiris, Pierre Lods, Frank McEwen), d'artistes (Aina Onabolu, Eddie Chambers, Ben Enwonwu, Ernest Mancoba, Hassan Musa, Everlyn Nicodemus), de commissaires d'expositions (Clémentine Deliss, Okwui Enwezor, Jean-Hubert Martin, Simon Njami) et de chercheuses et chercheurs (Salah M. Hassan, Sidney L. Kasfir, Kobena Mercer, Olu Oguibe), cet ouvrage rend compte de la pluralité des points de vue, de la vigueur des controverses, des avancées contrariées d'un champ théorique en perpétuelle évolution. Mettant en valeur les débats récurrents que suscitèrent les concepts d'authenticité, de transmission, de modernité, d'identité et de colonisation culturelle, les 27 textes réunis se déploient des années 1920 à l'Âge des Indépendances, des débuts de la globalisation artistique au contexte mondialisé actuel, aussi bien au Nigéria, en Afrique du Sud, en Éthiopie et au Sénégal qu'en France, au Royaume-Uni et aux États-Unis.
Comment ouvrir, définir et défendre le périmètre de l'art contemporain africain ? Comment analyser la succession de ces expositions panoramas, initiées en 1989 par Magiciens de la terre (Paris) et The Other Story (Londres), qui provoquèrent désaccords curatoriaux et processus d'inclusion ? Comment articuler la création endogène des pays du continent africain et celle de leurs diasporas, ainsi que leurs appréhensions mutuelles ? Loin d'aborder l'art contemporain africain comme une catégorie stabilisée, cet ouvrage en propose une généalogie polyphonique pour élucider le cheminement séculaire d'une notion esthétique au plus près des batailles sémantiques, des affrontements institutionnels et des enjeux géopolitiques. Donnant la parole aux actrices et acteurs ayant animé l'un des champs artistiques les plus polémiques qu'il soit, cette anthologie offre un parcours heuristique, par rebonds successifs, pour appréhender une notion qui demeure, aujourd'hui encore, un lieu de débats idéologiques.
Introduite par Cédric Vincent, cette anthologie est enrichie d'une « expologie de l'art contemporain africain » et d'études sur la présence de l'Afrique à la Biennale de Venise et les biennales d'art contemporain en Afrique.
Docteur en anthropologie sociale, enseignant à l'École des Beaux-Arts de Toulon, chercheur associé au Centre d'Anthropologie de l'écriture/EHESS (2012-2016), Cédric Vincent est fondateur et directeur, avec Dominique Malaquais, de PANAFEST Archive (EHESS-CNRS-IMAf), programme de recherche dédié aux archives des festivals panafricains. En 2016, il est co-commissaire de Dakar 66 : chroniques d'un festival panafricain au Muséedu Quai Branly, Paris.

Ce volume est le huitième titre de la collection « Lectures maison rouge », dirigée par Patricia Falguières et co-éditée avec la Fondation Antoine de Galbert.
 
2020 (parution prévue au 4e trimestre)
édition française
14,5 x 22,5 cm (broché)
416 pages (45 ill. n&b)
 
20.00
 
ISBN : 978-3-03764-562-8
EAN : 9783037645628
 
à paraître


 haut de page