interruption exceptionnelle des expéditions les 31 janvier et 1er février (les commandes seront expédiées en priorité dès la reprise des opérations – merci pour votre patience !)

Anselm Kiefer

 
Né en 1945 à Donaueschingen, Allemagne, Anselm Kiefer vit et travaille en France. Son œuvre, forte et difficile, dans laquelle alternent paysages et peintures d'histoire, est emprunte de références au passé nazi de son pays natal.
 
Anselm Kiefer - The Seven Heavenly Palaces
2018
édition anglaise
Mousse - Mousse Publishing (livres)
Publication documentant l'installation permanente éponyme d'Anselm Kiefer au Pirelli HangarBicocca à Milan : sept sculptures de tours créées en 2004, en dialogue avec cinq tableaux grand format réalisés ultérieurement.
Anselm Kiefer - Unfruchtbare Landschaften - Works from the 60\'s
2010
édition bilingue (français / anglais)
Yvon Lambert - Monographies et livres d'artistes
épuisé
Cette luxueuse publication présente sur plus de 300 pages un ensemble de 83 œuvres historiques des années 1960 – des livres d'artiste composés de collages, dessins, aquarelles et peintures – jamais montrées ni reproduites à ce jour, avec un essai de Pierre Péju. Des travaux de jeunesse qui, sous un aspect minimaliste et fragile, annoncent la plupart des grands thèmes kieferiens développés dans les œuvres grandioses postérieures.
Anselm Kiefer - Die Frauen der Antike
1999
édition bilingue (français / anglais)
Yvon Lambert - Monographies et livres d'artistes
épuisé
Une série de sculptures de robes de mariée.
Anselm Kiefer - Cette obscure clarté qui tombe des étoiles
1996
édition bilingue (français / anglais)
Yvon Lambert - Monographies et livres d'artistes
épuisé
Publié lors de son exposition à la galerie Yvon Lambert en 1996, cet ouvrage présente les œuvres de cette époque mises en perspective avec une réflexion de Daniel Arasse sur le travail de l'artiste.
Anselm Kiefer - Nachtschattengewächse
1991
édition française
Yvon Lambert - Monographies et livres d'artistes
épuisé
L'univers d'Anselm Kiefer visité par le philosophe Jean-Noël Vuarnet.


 haut de page