Frederic Rzewski

 
Frederic Rzewski naît en 1938 à Westfield (Massachusetts). Il prend ses premières leçons de piano à l'âge de trois ans et commence à composer de la musique dès son plus jeune âge. Il étudie le piano avec Charles Mackey à Springfield, puis la composition avec Walter Piston (orchestration) et Randall Thompson à l'Université de Harvard et avec Roger Sessions et Milton Babbitt à l'Université de Princeton, où il suit également des cours de philosophie et de grec. Une bourse Fulbright lui permet d'étudier avec Luigi Dallapiccola à Florence en 1960/61.
Sa collaboration musicale avec Dallapiccola marque le début de sa carrière de pianiste de musique contemporaine. Son amitié avec Christian Wolff et David Behrman et sa connaissance de John Cage et David Tudor ont influencé son développement, tant comme compositeur que comme pianiste. Dans les années 1960, Rzewski enseigne et participe aux premières représentations de « Klavierstück X » (1962) et du « Plus Minus » (1964) de Karlheinz Stockhausen.
De 1977 à 2003, il est professeur de composition au Conservatoire Royal de Liège (Belgique). Il enseigne également dans plusieurs autres universités, dont l'université de Yale, le California Institute of the Arts et l'université des arts de Berlin.
C'est par le biais de l'ensemble Musica Elettronica Viva, fondé par Rzewski avec Alvin Curran et Richard Teitelbaum à Rome en 1966, qu'il est introduit auprès de collègues politiquement actifs et de musiciens de jazz. La musique de l'ensemble se distingue par des éléments d'improvisation et l'utilisation d'instruments électroniques en direct. L'objectif est de révolutionner la pensée contemporaine sur la composition et l'interprétation classiques. Ces expériences musicales avec l'ensemble se reflètent dans les compositions de Rzewski de la fin des années 1960 et des années 1970. Elles combinent des éléments provenant à la fois de la musique improvisée et de la musique composée. Après son retour à New York au début des années 1970, ses compositions politiquement engagées (il compose des œuvres en hommage à la mutinerie de la prison d'Attica, New York, en 1971, ou à la résistance au régime du général Pinochet) compromettent probablement l'obtention d'un poste d'enseignant à long terme aux États-Unis.
A partir de 1976, il vit principalement à Rome et à Bruxelles. Au cours des années 1970, il continue à expérimenter des formes qui traitent le style et le langage comme des éléments structurels. Son œuvre la plus connue de cette période est « The People United Will Never Be Defeated ! », une composition de 50 minutes comprenant 36 variations pour piano sur une chanson du compositeur chilien Sergio Ortega.
Frederic Rzewski meurt le 24 juin 2021 dans sa maison italienne de Montiano.
 
Frederic Rzewski - Speaking Rzewski - Performed by Stephane Ginsburgh (CD)
2022
Sub Rosa
Trois pièces pour speaking pianist du musicien d'avant-garde américain, compositeur engagé et pianiste virtuose Frederic Rzewski (1938-2021), interprétées par Stephane Ginsburgh (pour qui deux des pièces ont été composées).


 haut de page