Elisabeth Wild

 
Elisabeth Wild (née en 1922 à Vienne) n'a commencé à exposer à l'international qu'en 2014, à l'occasion d'une rétrospective de mi-carrière de sa fille, l'artiste Vivian Suter, à la Kunsthalle de Bâle. En 1938, à l'âge de 16 ans, Elisabeth Wild fuit Vienne avec sa famille pour échapper à la menace nazie et s'installe à Buenos Aires. Bien que ses études de peinture à Vienne aient été interrompues, elle poursuivit ses recherches artistiques dans sa nouvelle maison, travaillant plus tard professionnellement comme designer textile. En 1962, Wild et sa famille traversent à nouveau l'Atlantique pour rejoindre Bâle, afin d'échapper à la dictature de Perón. Elle y tient une boutique d'antiquités et commence, dans sa septième décennie, sa prolifique production de collages. En 1996, elle quitte Bâle pour Panajachel, au Guatemala, où elle vit et continue à travailler sur ses collages jusqu'à sa mort en 2020.
 
Elisabeth Wild - Fantasías
2021
édition anglaise
Sternberg Press - Monographies et livres d'artistes
réassort en cours
momentanément indisponible
Monographie dédiée à la série de collages kaléidoscopiques et colorés intitulée Fantasías d'Elisabeth Wild, artiste austro-suisse qui s'est éteinte à 98 ans au Guatemala, peu après son retour sur la scène artistique internationale.


 haut de page