Simon Fisher Turner

 
Le compositeur britannique Simon Fisher Turner (né en 1954 à Dover) est connu pour ses bandes originales de films, notamment celles qu'il a conçues pour Derek Jarman (de Caravaggio en 1986, marquant aussi le début d'une longue relation avec le British Film Institute, à la dernière œuvre de Jarman Blue en 1993), mais aussi pour une série de films muets remasterisés (Un Chant d'amour de Jean Genet, 1950, The Great White Silence d'Herbert Ponting, 1924, The Epic of Everest de Captain John Noel, 1924, pour lequel il a reçu le Prix Ivor Novello), pour le film Nadja (1994), produit par David Lynch, pour les deux derniers films de Mike Hodges, pour un documentaire sur William Eggleston, ou encore pour une exposition d'Alyson Shotz. Parallèlement à une carrière d'acteur, Turner est l'auteur d'une vaste discographie (musiques de films, projets solo sous le nom de SFT, ou en collaboration, notamment avec Colin Llyod Tucker sous le nom Deux Filles), principalement sur le label Mute, mais également sur Editions Mego, Soleilmoon, Optical Sound, Tapeworm ou le label Sulphur de Robin Rimbaud.

Voir aussi Deux Filles.
 
Simon Fisher Turner - Picture From Darkness (vinyl LP)
2017
Optical Sound
momentanément indisponible
Bande-son originale de l'œuvre multimédia éponyme, créée en collaboration avec l'artiste vidéo Makino Takashi. Réalisé en hommage au cinéaste Derek Jarman, cette pièce musicale s'inspire des premiers enregistrements électroniques de pionniers comme Terry Riley ou Morton Feldman. Les deux artistes ont présenté leur travail lors de l'édition 2016 du BFI Film Festival de Londres.
Simon Fisher Turner - Music From Films You Should Have Seen (CD)
2010
Optical Sound
épuisé
Trois musiques pour films et installation – l'un des plus beaux disques du compositeur, musicien et producteur anglais.
Simon Fisher Turner - Derek Jarman Super8 - Soundtracks For Derek (3 CD)
2010
Optical Sound
épuisé
Un hommage triptyque : trois longues pièces électroniques (avec un quatuor à cordes et un ensemble de clarinettes basses), hypnotiques et oniriques, dédiées à Derek Jarman (mais aussi à Peter Christopherson et John Balance).


 haut de page