William Leavitt

 
Figure emblématique de la scène artistique de Los Angeles, William Leavitt (né en 1941 à Washington), évoluant dans le même milieu artistique californien que Ger Val Elk, Allen Ruppersberg, Allan McColllum, William Wegman, Guy de Cointet et Bas Jan Ader – avec lequel il édite notamment la revue Landslide –, développe un travail singulier qui participe, d'une part, à l'art conceptuel (dont des représentants importants, tels que John Baldessari et Douglas Huebler, sont basés à Los Angeles), et au mouvement du « Narrative Art » qui émerge au début des années 1970.
A travers ses installations, dessins et peintures, pièces de théâtre et performances sonores, Leavitt revient sur la production de l'imaginaire occidental qu'impose, depuis l'après-guerre, « l'usine hollywoodienne ». Par sélection d'éléments de décor, isolation et recombinaison de fragments issus d'une culture quotidienne qui cache souvent un ordre social et politique conservateur, l'artiste retourne les représentations comme un gant : il les rend visibles comme autant de cadres conceptuels dans lesquels les histoires (celles de la fiction comme celles de notre vie), viennent s'inscrire.
 
William Leavitt - Installations, Plays, Video - 1970-2018
2022
édition anglaise
JRP|Editions - Monographies
à paraître
Une rétrospective de l'œuvre d'une figure historique de la scène de Los Angeles.
William Leavitt - The Particles (of White Naugahyde)
2014
édition anglaise
Edition Patrick Frey
Réédition du premier livre de fiction de l'un des pionniers de l'art conceptuel.


 haut de page