Des damné(e)s de l'HistoireLes arts visuels face à la guerre d'Algérie

table of contents
Préface
Daho Djerbal

Introduction

I. 1954-1962. Les artistes face aux « événements » : contester une guerre sans nom

Le syndrome du palimpseste : réactualisation de la représentation de la guerre et de l'Algérie au spectre des « événementsts » invisibles
Représenter une guerre invisible : les artistes face à la censure et à l'autocensure
Mobilisations sociales et artistiques : transgresser la censure dépasser la forme
Figurer le « non-dit » ? Le choix du non figuratif dans la représentation de la guerre
Peinture abstraite et guerre concrète ?
L'indépendance comme source d'une identité artistique algérienne

II. Les résurgences de la mémoire de la guerre d'Algérie dans la production artistique postcoloniale

De l'actualité à la const ruction de la mémoire : les œuvres dédiées à la « sale guerre »
La guerre d'Algérie comme matrice d'une génération d'artistes en devenir
De la collection « Art et révolution » à la difficile gestation du musée d'Art moderne d'Alger
Décoloniser l'œuvre et le regard ? La guerre d'Algérie vue par les artistes de l'« entre-deux » et post coloniaux
La représentation des femmes en guerre d'Algérie : au-delà du statut d'objet et de victime
Représenter la guerre après l'indépendance, archiver le temps présent
De la guerre d'Algérie à la question de l'« intégration », le musée comm e sanctuaire de réconciliation : une utopie ?
De l'impossible conservation du Grand tableau antifasciste collectif à la censure de Zineb Sedira : une mémoire à vif ?
Les artistes postcoloniaux à l'épreuve de l'imaginaire collectif : une décolonisation (in)achevée ?

Épilogue
Hantés par le spectre de l'Histoire

Liste des illustrations et copyrights
Sources
Index
Remerciements


 top of page