flux RSS (nouvelles parutions)
version française / english version
“Fara Fara” – A Film Not Made
Carsten Höller [tous les titres]
Humboldt Books [tous les titres]
Carsten Höller “Fara Fara” A Film Not Made
Edité par Carsten Höller.
Texte de Elin Unnes.

Conception graphique : Christoph Steinegger / Interkool.
paru en juin 2015
édition bilingue (français / anglais)
10,6 x 15,8 cm (broché)
224 pages (ill. coul.)
30.00 €
ISBN : 978-88-908418-9-7
EAN : 9788890841897
en stock
 
Un ouvrage photographique retraçant les différents voyages de Carsten Höller en République démocratique du Congo en vue de préparer la réalisation d'un film autour de la culture musicale du « Fara fara » (texte en français).
Fara fara signifie face-à-face en lingala. Il s'agit également d'un phénomène musical profondément ancré dans la culture congolaise : deux groupes se produisent en même temps dans des lieux attenants et celui qui joue le plus longtemps gagne. Autrefois, le Fara fara était une façon de résoudre les conflits ; de nos jours, c'est plutôt une question de leadership musical. Un Fara Fara est un événement démesuré, attirant d'immenses foules, mais il reste cependant très rare.
Ce livre prend pour sujet un film dans lequel un Fara fara a lieu à Kinshasa, une bataille musicale entre les deux plus grands partisans de la rumba congolaise contemporaine. Le film, qui n'a pas encore été tourné, sera réalisé par l'artiste Carsten Höller et par le réalisateur Måns Månsson. Ce volume contient des photos prises depuis 2001 lors de différents voyages préparatoires par Pierre Björk, Hoyte van Hoytema, Reed Kram, Armin Linke, Giovanna Silva, Patrick Strömdahl et par les réalisateurs. Elin Unnes, écrivaine suédoise et haute autorité musicale, a écrit le texte.
Publié à l'occasion de l'exposition de Carsten Höller à la 56e Exposition internationale d'arts visuels – La Biennale di Venezia, du 9 mai au 22 novembre 2015.
Entomologiste de formation, Carsten Höller (né en 1961 à Bruxelles, vit et travaille à Stockholm) fait de l'expérience scientifique le moteur d'un travail artistique principalement axé sur la nature des relation humaines. Il a été l'auteur d'importantes installations, parmi lesquelles « Test Site » (2006), au Turbine Hall de la Tate Modern et « Amusement Park » (2006) au MASS MoCa de North Adams, aux États-Unis. À Londres, en 2008, Höller a ouvert l'éphémère Double Club, un bar, restaurant et night club dédié au dialogue entre les cultures congolaise et occidentale. En près de vingt ans, l'artiste a fait l'objet d'expositions personnelles à travers le monde entier : Fondazione Prada, Milan (2000) ; ICA Boston (2003) ; Musée d’Art Contemporain, Marseille (2004) ; Kunsthaus Bregenz, Autriche (2008) ; Museum Boijmans Van Beuningen, Rotterdam (2010) ; Hamburger Bahnhof, Museum für Gegenwart, Berlin (2011), New Museum, New York (2011) ; TBA 21, Vienne (2014) ; National Gallery of Victoria, Melbourne (2014-15).