les presses du réel

Shaking Studies (vinyl LP)

Judith Hamann - Shaking Studies (vinyl LP)
Les deux premiers albums solo de la violoncelliste et compositrice australienne Judith Hamann rassemblent ses recherches sur le tremblement et le fredonnement. Shaking Studies contient une série de performances itératives qui investit le tremblement instrumental comme sujet génératif et explore les battements harmoniques du violoncelle.
En plus d'un éventail de techniques de tremblements enregistrables, la conception de Judith Hamann met l'accent sur les micro et macro pulsations, y compris les tremblements, le vibrato, le « ton de loup » et les phénomènes harmoniques complexes. Hamann commence par une lecture sphygmologique (l'étude du pouls) de la pulsation de son violoncelle, le faisant trembler acoustiquement et visuellement afin de déterminer la fréquence du tremblement de sa propre main gauche et les fréquences de résonance correspondantes. Après une étude harmonique approfondie de sa pratique du tremblement en deux parties, elle nous invite à regarder vers l'extérieur, en combinant les battements de structures harmoniques avec des éléments électroniques et des enregistrements de tremblements réels. De l'impulsion intérieure au tremblement plus macrocosmique, la conception alternative de Judith Hamann du tremblement rejette la mesure et la régularité, l'ordre et le contrôle, renvoyant plutôt à des modes sonores plus sensibles et intuitifs.
Judith Hamann est une violoncelliste et interprète / compositrice originaire de Melbourne, Australie, basée à Berlin. Elle est reconnue comme « l'une des plus importantes violoncellistes australiennes de musique contemporaine » (RealTime Arts). Sa pratique de l'interprétation s'étend sur différents registres, de la musique improvisée, contemporaine et expérimentale à la musique populaire. Son travail aborde des notions telles que le « tremblement », le fredonnement, l'« effondrement » et la « dé-maîtrise » de la pratique instrumentale.
Judith Hamann a étudié le répertoire classique contemporain avec des violoncellistes de renom, dont Charles Curtis et Séverine Ballon, et a développé une solide pratique de l'improvisation et des arts sonores dans le cadre de projets de collaboration en Australie et à l'étranger. Elle a travaillé avec des artistes et des ensembles tels que l'Australian Art Orchestra, Oren Ambarchi, Dennis Cooper, ELISION ensemble, Sarah Hennies, Graham Lambkin, Alvin Lucier, Toshimaru Nakamura, The Necks, Áine O'Dwyer, Stephen O'Malley, Eliane Radigue, Wadada Leo Smith, Ilan Volkov, Tashi Wada, La Monte Young et Marian Zazeela. Elle est membre de Golden Fur, Hammers Lake, The Argonaut String Quartet, l'Harmonic Space Orchestra, et développe des projets en duo avec Rosalind Hall, Anthea Caddy et Lori Goldston. Elle s'engage également dans une série de projets interdisciplinaires et expérimentaux, y compris des collaborations avec les artistes visuels Keith Deverell, Sabina Maselli, et les cinéastes Joshua Bonnetta et Benedetta De Alessi.
Ses enregistrements ont été publiés par Blank Forms, Black Truffle, Saltern, Pogus, Another Timbre, Caduc et Marginal Frequency.
 
paru en mai 2021
 
23.00
 
en stock
Judith Hamann : autre titre



 haut de page