les presses du réel

Huellas Entreveradas (vinyl LP)

Beatriz Ferreyra - Huellas Entreveradas (vinyl LP)
A l'avant-garde de la composition électroacoustique depuis 1963, date à partir de laquelle elle a travaillé au Groupe de Recherches Musicales, participé à la réalisation des disques du Solfège de l'Objet Sonore de Pierre Schaeffer et à la mise en pratique de ses théories sur les objets sonores et l'écoute réduite, Beatriz Ferreyra continue à composer des œuvres de commande et à se produire dans le monde entier. Ce disque vinyle regroupe trois pièces qui jouent malicieusement avec la voix, comme source sonore, source narrative ou objet détourné : « Huellas Entreveradas » (2018), « La Baballe du Chien Chien à la Mé-Mère » (2001) et « Deux Dents Dehors » (2007).
Beatriz Ferreyra (née en 1937 à Cordoba, Argentine) a fait des études de piano avec Celia Bronstein (Buenos Aires 1950-56), d'harmonie et d'analyse musical avec Nadia Boulanger à Paris (1962-63), puis s'est initiée à la musique concrète et électronique avec Edgardo Canton (GRM, France ; RAI, Italie, 1963) et a suivi des cours de composition avec Earl Brown et Georgy Ligeti (Darmstadt, 1967).
Elle a travaillé au Groupe de Recherches Musicales (GRM) du Service de la Recherche de l'ORTF sous la direction de Pierre Schaeffer (1963-70). Pendant cette période, outre ses activités musicales et audio-visuelles, elle a collaboré à la réalisation du travail de recherche de Henri Chiarucci et Guy Reibel : « Le rapport entre la hauteur et la fondamentale d'un son musical », édité en mars 1966 dans la Revue Internationale d'Audiologie, et à la r&alisation des disques du Solfège de l'Objet Sonore de Pierre Schaeffer. Elle donne des cours du Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris, elle est alors responsable des séminaires interdisciplinaires du Service de la Recherche.
A partir de 1970, elle devient compositrice indépendante. Elle effectue des recherches instrumentales avec Bernard Baschet sur ses « Structures sonores » (1970), fait partie du Collège de Compositeurs du Groupe de Musique Expérimentale de Bourges (GMEB, 1975), est invitée au Département de Musique Electronique du Dartmouth College (Hanover, 1976) pour y effectuer des travaux sur ordinateur, et s'est intéressée à l'investigation et à la réalisation des œuvres appliquées à la musicothérapie (1973-77).
Depuis 1967, elle reçoit régulièrement des commandes d'œuvres pour concerts, festivals, ballets, spectacles et films. Ses œuvres sont jouées dans le monde entier.
En octobre 2014, elle reçoit le titre de Membre honorable de l'International Music Council (IMC).
Publié par Persistence of Sound.
 
paru en juillet 2020
 
23.00
 
momentanément indisponible


 haut de page