les presses du réel

Au temps des utopies radieusesCréation et folie en Russie soviétique (1921-1929) – Avec la traduction de Pavel Karpov : L'Activité créatrice des aliénés et son influence sur le développement des sciences, des arts et de la technique

Giordana Charuty, Elena Prosvetina, Pavel Karpov - Au temps des utopies radieuses
Une étude et la traduction d'un texte fondamental sur l' « art des fous » en Russie, qui permet de rétablir tout un pan de l'histoire occidentale de l'intérêt des médecins psychiatres pour les relations entre création et folie.
En 1926 paraît à Moscou dans la « Bibliothèque de psychologie et de psychanalyse » un livre du psychiatre Pavel Karpov (1873-1932) : L'activité créatrice des aliénés et son influence sur le développement des sciences, des arts et de la technique. Le livre commente et reproduit de nombreux écrits de patients et il est illustré d'une cinquantaine de reproductions de dessins et de peintures, dont quelques unes en couleur.
Ignoré des historiens de l' « art des fous », du fait de l'obstacle linguistique, il s'agit là d'un texte en partie inscrit dans le mouvement occidental d'identification d'altérités créatrices, présent chez les médecins aliénistes depuis la seconde moitié du XIXe siècle, et qui participe, dans les premières décennies du XXe siècle, à la reconnaissance de primitivités.
Les modalités d'analyse adoptées par Karpov sont explicitement rattachées à l'Art des fous de Marcel Réja, dans la mesure où l'intérêt pour les relations entre création et folie du groupe des aliénistes français autour de Paul Marie, Joseph Rogues de Fursac, Paul Sérieux et Marcel Réja (Paul Meunier) était bien connu et partagé par le psychiatre N.N. Bajénov (1856-1923), qui a longuement séjourné à Paris, et dont Pavel Karpov a été l'assistant à Moscou.
Cette traduction française, accompagnée d'un essai approfondi de Giordana Charuty et Elena Prosvetina, permet de rétablir tout un pan de l'histoire occidentale de l'intérêt des médecins psychiatres pour les relations entre création et folie.
Giordana Charuty, anthropologue, directrice d'études à l'École Pratique des Hautes Études, est membre de l'Institut International d'Anthropologie du Contemporain (IIAC-LAHIC), laboratoire de l'École des Hautes Études en Sciences Sociales et du CNRS. Ses travaux portent sur le christianisme coutumier et ses transpositions modernistes, les pratiques d'écriture, les marginalités créatrices, le biographique en histoire de l'anthropologie.
Traductrice et interprète à Saint-Pétersbourg, Elena Prosvetina s'est formée à l'anthropologie à l'École des Hautes Études en Sciences Sociales et à l'École Pratique des Hautes Études (Paris). Traductrice d'ouvrages de psychologie de la Gestalt, elle a réalisé une enquête sur la découverte de l'art brut en Russie post-soviétique.
Pavel Karpov (1873-1932) est un psychiatre russe, membre de l'académie d'état des sciences et des arts, l'un des premiers chercheurs russes à s'intéresser à la créativité des malades mentaux et à la pratique de dessin comme moyen thérapeutique.
Edité par Marc Décimo.
Traduit du Russe par Giordana Charuty et Elena Prosvetina.
 
2020 (parution prévue au 3e trimestre)
17 x 24 cm (broché)
320 pages (55 ill. coul. et n&b)
 
ISBN : 978-2-37896-099-5
EAN : 9782378960995
 
à paraître
 


 haut de page