les presses du réel

Aphra Behn, Punk and Poetess

Aline César - Aphra Behn, Punk and Poetess
Un travail d'écriture autour de la poétesse et dramaturge anglaise Aphra Behn (1640-1689), figure contestataire et féministe avant l'heure, qui fut l'une des premières écrivaines à vivre de sa plume et à s'imposer sur la scène théâtrale londonienne.
Dans un poème célèbre, Aphra Behn s'inquiète de sa postérité et demande qu'on « accorde à ses vers l'immortalité ». Pourtant la poétesse et dramaturge a eu beau être reconnue et avoir du succès en son temps, elle n'en fut pas moins oubliée et dédaignée jusqu'à ce que Virginia Woolf puis les féministes anglo-saxonnes des années 1970 rendent hommage à cette pionnière. Espionne aux Pays-Bas, aventurière, savante, voyageuse, elle rencontre les Amérindiens d'Amazonie et assiste à une révolte d'esclaves au Surinam.
Aphra Behn est surtout l'une des premières écrivaines à vivre de sa plume et à s'imposer sur la scène théâtrale londonienne. Ce succès lui coûta entre autres un libellé sarcastique qui la qualifie de « pute et poétesse » (Punk and Poetess), rappelant ainsi qu'une femme qui s'exprime sur la scène publique était aussi perçue comme une femme publique.
Libre, indépendante, contestataire et féministe avant l'heure, Aphra Behn n'est pas seulement une épigone singulière, elle pose aussi la question de la légitimité, de la possibilité de créer et de la nécessité de se positionner parfois à la marge des courants idéologiques dominants.
Autrice, metteuse en scène, historienne de formation et chargée de cours à l'Institut d'Etudes Théâtrales de Paris III – Sorbonne Nouvelle, Aline César a continué en parallèle la recherche universitaire sous la direction de Josette Féral en s'intéressant en particulier au rapport entre réel et fiction.
En 2004, elle fonde la Compagnie Asphalte (www.compagnieasphalte.com), une compagnie à l'identité urbaine, à l'image du territoire sur lequel la compagnie grandit en Ile de France : « – Asphalte ? Vous écrivez ça comment ? – Comme le bitume. »
Elle y développe un répertoire résolument contemporain avec des inédits et des adaptations. Le désir d'écriture est toujours le moteur premier de ses projets.
Son théâtre est aussi musical : elle mène une recherche esthétique sur de nouvelles manières d'intriquer le théâtre et la musique et ses spectacles creusent les liens entre le mot, le corps et la musique. Elle écrit et met en scène dix spectacles et déploie pendant plusieurs années un cycle sur les enjeux d'inégalités sociales et de genre avec le spectacle emblématique de la compagnie Aide-toi le ciel sur l'imaginaire de la ville et le destin sociale avec Trouble dans la représentation – fictions 1 à 8, montage fantaisiste sur le genre et les inégalités femmes-hommes.
À partir de 2013 elle commence le « Projet Aphra Behn » en allant à la rencontre de son œuvre et de sa vie par l'écriture. Elle développe un triptyque traversé par des interrogations communes : la place d'une artiste femme, libre et contestataire,la révolte et le basculement vers une société réactionnaire. Aphra Behn, Punk and Poetess est le premier volet, suivi d'Oroonoko, le prince esclave, inspiré du roman éponyme de Behn. Le dernier opus, Le troisième soir, est une fiction sur la réaction et la transgression qui nous plonge dans les dix dernières années de la vie de l'écrivaine.
Parallèlement elle développe un projet musical plus personnel, se produisant depuis 2015 dans un solo de ses textes dits et chantés, Dérive, créé à Avignon, et depuis 2017 dans le concert-spectacle Suite Samouraï.
Postface d'Edith Girval.

Conception graphique : Régis Glaas-Togawa / Schulz & Leary.
 
2020 (parution prévue au 3e trimestre)
édition française
14 x 25 cm (broché)
54 pages
 
15.00
 
ISBN : 978-2-490353-45-3
EAN : 9782490353453
 
à paraître
Aphra Behn, Punk and Poetess Aphra Behn, Punk and Poetess Aphra Behn, Punk and Poetess


 haut de page