les presses du réel

L'Adieu du Minotaure

L\'Adieu du Minotaure Nyima Marin - L\'Adieu du Minotaure
Réalisé en Crète, la terre natale du photographe Nyima Marin, L'Adieu du Minotaure s'inscrit dans une recherche mélangeant poésie, procédé alternatif de tirage, mythologie méditerranéenne et histoire familiale.
« Ces dernières années, j'ai éprouvé une profonde nécessité de partir à la recherche du monde des origines. Je suis donc retourné en Crète, lieu de ma naissance, à la poursuite d'images primaires, de souvenirs communs. J'ai photographié comme on poserait les vitres d'une fenêtre vertigineuse suspendue au-dessus du temps, et à travers laquelle je me serais laissé tomber jusqu'au fond des âges, là où la pierre préserve notre mémoire. Au cours de ce plongeon extatique, je suis devenu cet enfant qu'on allait séparer de sa terre natale, je suis devenu l'un de ces minoens emportés par les eaux, je suis devenu Adam foulant le sol du Paradis perdu, et aussi ce monstre solitaire attendant son libérateur, au fond d'un couloir rocheux. Je me suis alors senti infiniment proche de cet être hybride, de cet être archaïque prisonnier de sa condition. Il devenait le symbole d'une jonction originelle entre hommes, bêtes et dieux, le symbole d'un retour à l'unique et mystérieuse vibration d'avant le langage, comme l'était cet enfant d'un an posé parmi les pierres. Progressivement, derrière le bleu pétrifié des cyanotypes, sont apparues les traces d'une errance intemporelle et pathétique, comme le dernier adieu du Minotaure à son labyrinthe déserté, celui de l'homme que je suis devenu à son berceau minéral, à cette île engloutie où sous la lumière des premiers matins du monde, dans un cri bestial, tout a commencé. »
Nyima Marin (né 1987 à La Canée, Grèce, vit et travaille dans la région parisienne) est photographe. C'est en 2009, suite à des études supérieures de physique, en Italie, qu'il entre à l'ENS Louis Lumière et s'installe à Paris. En 2012, deux ans après avoir remporté le Grand Prix Paris Match du Photoreportage Étudiant, il sort diplômé de la section photographie et devient assistant du photographe plasticien Jean Larivière. Parallèlement à un travail régulier de commande, il poursuit une exploration des ambiguïtés et des possibilités narratives propres au médium photographique. En 2017, il est sélectionné pour la résidence Planche(s) Contact à Deauville, où il présente sa série « Le souvenir des marins », dont les tirages font maintenant partie de la collection du nouveau musée Les Franciscaines. En 2021, il expose successivement aux Beaux-Arts de Paris et au festival international de photographie InCadaqués, où il montre son projet « L'Adieu du Minotaure ».
Photographies et poèmes de Nyima Marin.

Conception graphique : Arthur Calame.
 
2022 (parution prévue au 4e trimestre)
édition française (textes traduits en anglais et en grec)
20 x 28 cm (relié)
112 pages (ill.)
 
38.00
 
ISBN : 978-2-9583825-0-6
EAN : 9782958382506
 
à paraître
L'Adieu du Minotaure L'Adieu du Minotaure L'Adieu du Minotaure L'Adieu du Minotaure L'Adieu du Minotaure L'Adieu du Minotaure L'Adieu du Minotaure L'Adieu du Minotaure L'Adieu du Minotaure L'Adieu du Minotaure L'Adieu du Minotaure L'Adieu du Minotaure L'Adieu du Minotaure L'Adieu du Minotaure L'Adieu du Minotaure L'Adieu du Minotaure L'Adieu du Minotaure L'Adieu du Minotaure L'Adieu du Minotaure L'Adieu du Minotaure


 haut de page