flux RSS (nouvelles parutions)
 



version française / english version
L’art de cour d’Abomey – Le sens des objets
Gaëlle Beaujean [tous les titres]
Les presses du réel – domaine Histoire de l'art [tous les titres] – collection Œuvres en sociétés [tous les titres]
Gaëlle Beaujean L’art de cour d’Abomey Le sens des objets
parution prévue en 2019
édition française
17 x 24 cm (broché)
ISBN : 978-2-84066-378-2
EAN : 9782840663782
à paraître
 
Conçue autour d'une anthropologie de l'objet, cet ouvrage propose de suivre le parcours des objets royaux d'Abomey, ancienne capitale du Royaume précolonial du Danhomè (Bénin actuel).
Le Danhomè était très organisé sur le plan militaire. Dès le XVIIIe siècle, le royaume s'empara du port de Ouidah où les Européens organisaient déjà le trafic d'esclaves vers l'Amérique. Pourvoyeur de prisonniers puis de ressources agricoles, le roi instaura un système d'échanges et de visites à la cour pour ces partenaires commerciaux. Les objets témoignent de ces contacts mais prennent vie non seulement d'un point de vue politique, militaire, historique, religieux et social mais aussi esthétique. Les sources orales, écrites, iconographiques et matérielles sont ici réunies pour saisir l'ampleur de cet art de cour qui s'est épanoui aux XVIIIe et XIXe siècles.
Dans les années qui suivirent la conférence de Berlin de 1885, sur le partage de l'Afrique, la France déclara la guerre au royaume et le conquit en 1894. Les militaires français saisirent de leur propre chef des objets royaux entre 1892 et 1894. Ce butin de guerre complété par des dons royaux pré coloniaux, des collectes des années 1930 et l'art de cour toujours présent à Abomey composent un corpus aujourd'hui visible, essentiellement à Paris et à Abomey. Conservés dans des musées ou dans des collections privées à travers le monde, ce livre met en lumière les transformations d'usage, de valeur et de place de ces objets depuis la chute du Royaume jusqu'à aujourd'hui. Certains d'entre eux sont réclamés à la France par la République du Bénin depuis 2016, demande entendue par le chef de l'État français dans le cadre du débat sur les restitutions.
Gaëlle Beaujean est anthropologue de l'art. Elle fut la commissaire des expositions « Artistes d'Abomey – dialogue sur un royaume africain » en 2009 et « L'Afrique des routes » en 2017 au musée du quai Branly-Jacques Chirac, où elle est responsable de collections Afrique.