flux RSS (nouvelles parutions)
version française / english version
Through the Flower – Mon combat d’artiste femme
Judy Chicago [tous les titres]
Les presses du réel – domaine Écrits d'artistes [tous les titres] Hors série [tous les titres]
Judy Chicago Through the Flower Mon combat d’artiste femme
Préface de Judy Chicago, avant-propos de Géraldine Gourbe, introduction d'Anaïs Nin.

Traduit de l'anglais (américain) par Sophie Taam (titre original : Through the Flower: My Struggle as a Woman Artist, Doubleday, New York, 1975).
paru en juin 2018
édition française
17 x 24 cm (broché, couv. à rabats sous jaquette)
232 pages (ill. coul. et n&b)
28.00 €
ISBN : 978-2-84066-851-0
EAN : 9782840668510
en stock
 
Première traduction française de l'autobiographie-manifeste de Judy Chicago, artiste américaine iconique et pionnière du mouvement féministe en art aux États-Unis, parue en 1975.
Through the Flower a été mon premier livre (depuis, j'en ai publié neuf autres). J'ai été encouragée à l'écrire par l'auteure et diariste Anaïs Nin, qui a été mon mentor au début des années 1970. Lorsque j'ai écrit cette autobiographie, je l'ai pensée comme un genre de guide d'introduction pour les jeunes femmes artistes, susceptible de les aider dans leur développement. En retraçant mon propre combat, j'espérais leur épargner l'inexorable tourment de « réinventer l'eau chaude », car mes études sur l'histoire des femmes m'ont appris que c'est ce que font les femmes, toujours et encore, en particulier car nous n'avons pas accès aux expériences et aux avancées de nos prédécesseurs féminines – une conséquence du fait que nous continuons d'apprendre l'histoire de l'art et l'histoire tout court, sous un angle de vision masculin, intégrant trop peu les réussites de personnalités féminines.
Je dois reconnaître que lorsque je relis Through the Flower, je tressaille devant tant d'honnêteté sans fard ; mais en même temps, je suis heureuse que mon jeune « moi » ait eu le courage de parler avec une telle franchise de ma vie et de mon travail. Je doute être capable, aujourd'hui, de réanimer la candeur qui imprègne ce livre et reflète une confiance absolue dans l'accueil que le monde réserverait à des révélations si dénuées de conscience de soi. Et pourtant, c'est précisément cela qui donne son atmosphère particulière au livre, l'atmosphère des années 1970, où nous étions si nombreuses et nombreux à croire que nous pourrions changer le monde, dans le bon sens, un objectif qui a été – comme a dit l'une de mes amies – « violenté par la réalité ». Cependant, un espoir exagérément idéaliste d'améliorer le monde vaut mieux que l'acceptation cynique du statu quo. Au moins, avons-nous essayé – et je continue d'essayer. Peutêtre suis-je de toute façon trop vieille, désormais, pour changer.
Judy Chicago
Judy Chicago (née en 1939 à Chicago) est une artiste, auteure, féministe, enseignante et intellectuelle, surtout connue pour sa série de projets coopératifs de grande envergure, incluant The Dinner Party (une histoire symbolique, monumentale des femmes dans la civilisation occidentale, désormais installée de façon permanente au Elizabeth A. Sackler Center for Feminist Art, qui a ouvert ses portes en mars 2007), The Birth Project (une série de représentations peintes et brodées célébrant la naissance et la création), The Holocaust Project: from Darkness into Light (un périple au cœur des ténèbres de l'Holocauste et débouchant sur la lumière de l'espoir, créé en collaboration avec son mari, le photographe Donald Woodman, ainsi que des artisans choisis), et Resolutions: a Stitch in Time (une série de représentations peintes et brodées qui réinterprètent des proverbes traditionnels pour l'avenir). La narration de ses combats du début est destinée à toucher, inspirer, et donner du courage à toute femme qui a un jour tenté de trouver « une chambre à soi » dans un monde dominé par les hommes – et susceptible, également, de donner une idée aux hommes sur « ce que veulent vraiment les femmes ».