flux RSS (nouvelles parutions)
version française / english version
Dé-Coll/Age Musik (CD)
Wolf Vostell [tous les titres]
Tochnit Aleph [tous les titres]
Wolf Vostell Dé-Coll/Age Musik (CD)
Remasterisé par Andreas Lubisch, D&M Berlin.
paru en décembre 2011
Digipak, livret de 16 pages
44'40''
17.00 €
en stock
 
Luxueuse réédition en CD des pièces et performances sonores de Vostell.
Edition remasterisée du LP paru en vinyle en 1983 chez Fondazione Mudima (Multhipla M20137).
Digipak à 6 volets, avec un livret de 16 pages en couleur.
Peintre, sculpteur, compositeur et musicien allemand, Wolf Vostell (1932-1998) est, avec Nam June Paik et George Maciunas, l'un des fondateurs du mouvement Fluxus, l'un des pionniers de l'art du happening et de l'art vidéo.
Vostell étudie la typographie à la Werkkunstschule, Wuppertal (1954-55) et rend visite à Stockhausen à Cologne. Puis il suit les cours de peinture et de dessin à l'École Nationale des Beaux-Arts, Paris (1955-56) et travaille comme graphiste chez Cassandre. Il commence à mettre en pratique son principe du « dé-coll/age », terme qu'il avait vu sur un gros titre du Figaro en 1954, réalisant ses premières affiches décollées. Puis il étudie à la Kunstakademie à Düsseldorf (1957-58). Sa première action à Paris, Le théâtre est dans la rue I, date de 1958. En 1959, il s'installe à Cologne et l'année suivante épouse Mercedes Guardado Olivenza. En 1961, il réalise Cityrama I, premier happening d'environnement se déroulant dans vingt-six endroits dans Cologne. Il rencontre George Maciunas et organise avec lui et Nam June Paik le festival Festum Fluxorum en 1962 à Wiesbaden, qui marque le début du mouvement Fluxus. Il participe à de nombreux concerts la même année. Il édite le premier numéro de la revue Dé-coll/age (7 numéros entre 1962 et 1969) où s'expriment beaucoup d'artistes Fluxus. En 1963, il se rend à New York, où il participe au Yam Festival. De retour en Allemagne, il organise plusieurs happenings de grande ampleur, comme Nein – 9 – Dé-coll/ages à Wuppertal (14 septembre 1963), Nie – Wieder – Never – Jamais à Aix-la-Chapelle (20 juillet 1964), In Ulm, um Ulm und um Ulm herum à Ulm (7 novembre 1964). En 1966, lors d'un séjour de trois mois à New York, il présente Dogs and Chineses Not Allowed. En 1969, son œuvre plastique s'articule autour du bétonnage. En 1971, il s'installe à Berlin. En 1976, il fonde un musée dédié à son œuvre et à Fluxus à Malpartida de Cáceres (Espagne).