flux RSS (nouvelles parutions)
version française / english version
Demain l’école d’art – Actes des assises nationales des écoles supérieures d’art
Centres d'art, musées, galeries & varia [tous les titres]
  Demain l’école d’art Actes des assises nationales des écoles supérieures d’art
Edité par Emmanuel Tibloux.
Contributions de Mai Abu ElDahab, Madeleine Aktypi, Mehdi Arfaoui, Laurent Arnaud, Isabelle Arnaud Descours, Antoine Aubinais, Charlie Aubry, Alain Bernardini, Olivier Bianchi, Eimer Birkbeck, Vincent Blesbois, Patrick Bloche, Khaled Bouabdallah, Farida Boudaoud, Mohamed Bourouissa, Cathy Bouvard, François Brouat, Jean-Marc Cerino, Paul Collins, Philippe Cougrand, Anne Dallant, Éléonore de Lacharrière, Geoffroy de Lagasnerie, Jean de Loisy, Corinne Diserens, Rodolphe Dogniaux, Stéphane Doré, Mathieu Ducoudray, Rémi Dufay, Émeline Eudes, Dominique Figarella, Estelle Francès, Lydie Grondin, Fabian Hesse, Loïc Horellou, Fabrice Hyber, Gregory Jérôme, Rosa Joly, Georges Képénékian, Roosje Klap, Jean-Noël Lafargue, David-Olivier Lartigaud, Matthieu Laurette, Jean-Michel Le Pimpec, Karine Lebrun, Thomas Léon, Baptiste Menu, Géry Moutier, Pierre Oudart, Marion Papillon, Fleur Pellerin, Olivier Perriquet, Laurent Proux, Nathalie Quintane, Sophie Raisin, Alain Reinaudo, Aymée Rogé, Lucia Sagradini-Neuman, Benjamin Seror, Andi Schoon, Pascal Simonet, Guillaume Stagnaro, Marc Sussi, Catherine Texier, Sébastien Thiéry, Stéphanie Vilayphiou, Marie Voignier, Patricia Welinski.

Conception graphique : Studio Alaric Garnier.

Publié par l'ANdÉA – Association nationale des écoles supérieures d'art.
paru en septembre 2016
édition française (textes en français et en anglais)
13 x 20 cm (broché, couv. à rabats)
416 pages (ill. n&b)
15.00 €
ISBN : 978-2-9557874-0-3
EAN : 9782955787403
en stock
 
Les actes des assises nationales des écoles supérieures d'art publiques organisées en 2015 par l'ANdÉA, l'Association nationale des écoles supérieures d'art.
Plus de 450 personnes ont débattu de la situation et de l'horizon de ces institutions complexes et passionnantes, nécessaires et fragiles, à la croisée du champ de l'enseignement supérieur et de la création artistique, des politiques territoriales et de la politique nationale. L'enjeu de cette publication n'est pas seulement de témoignage ou de restitution ; il est aussi de contribuer à la prise de conscience de tous du rôle fondamental des écoles d'art.

« Régulièrement, des groupes humains partageant des préoccupations, des valeurs et des activités communes aspirent à se réunir pour débattre, faire le point et dégager l'horizon de leur action. Parfois une publication en témoigne, qui vise à restituer et rendre public ce temps de réflexion. C'est là ce qu'on appelle communément – et étrangement quand on y songe – des actes. Ainsi en va-t-il de ce volume, qui s'attache à rendre publics les interventions et les débats qui eurent lieu pendant les deux journées, les 29 et 30 octobre 2015, où nous fûmes réunis en assises à l'initiative de l'ANdÉA | Association nationale des écoles supérieures d'art, sur le site de l'École nationale supérieure des beaux-arts de Lyon et des Subsistances, autour de l'intitulé “Demain l'école d'art”.
Derrière ce “nous”, ce sont 450 personnes qui vinrent prendre la parole, dresser l'oreille et échanger sur la situation et l'horizon de ces institutions complexes et passionnantes, nécessaires et fragiles, positionnées à la croisée du champ de l'enseignement supérieur et de la création artistique, des politiques territoriales et de la politique nationale, que sont les écoles supérieures d'art publiques. Il y avait là bien sûr la communauté des écoles d'art, composée de professeurs, d'étudiants, de directeurs, d'administrateurs, de techniciens et de représentants des différents services qui composent nos établissements : études, recherche, bibliothèques, relations internationales, communication, insertion professionnelle, gestion, développement. Étaient présents également d'autres acteurs qui, s'ils ne partagent pas le quotidien de l'école d'art, partagent du moins un intérêt majeur pour celle-ci : des présidents de nos conseils d'administration, qui sont ou bien des élus territoriaux ou bien des personnalités qualifiées, des artistes et des designers, des commissaires d'exposition, des critiques d'art, des représentants de centres d'art, de galeries, de fondations ou de services culturels, des intellectuels, des universitaires, des représentants du ministère de la Culture et la Ministre elle-même, Fleur Pellerin, qui nous fit l'honneur de venir clore nos assises. […]
Si l'inquiétude est sensible dans les discours, ce n'est pas pour autant sous le signe de l'alarme que furent placées ces assises, mais plutôt sous celui de l'explication, au double sens du mot. Explication de ce qu'est l'école d'art tout d'abord, comme on pourra en juger par le souci de déplier celle-ci dans toutes ses dimensions, pédagogique, scientifique, administrative, sociale et politique. Explication avec ses tutelles et partenaires ensuite, avec la conscience claire que les écoles d'art ne sont pas des institutions hors-sol, mais qu'elles font partie intégrante des politiques territoriales et nationale, aux divers titres de l'enseignement supérieur, de la culture, de l'économie et de l'attractivité des territoires. […]
L'enjeu de cette publication, on l'aura compris, n'est pas seulement de témoignage ou de restitution, il est aussi de contribuer à la prise de conscience de tous du rôle fondamental des écoles d'art. »
Extrait de « Passage aux actes », Emmanuel Tibloux, préface à l'édition
Publié suite aux assises nationales des écoles supérieures d'art à l'Ecole nationale supérieure des beaux-arts de Lyon et des Subsistances, du 29 au 30 octobre 2015.