les presses du réel

Sound American n° 28 – The Mapping Issue

 - Sound American n° 28
Sous la direction de Kyla-Rose Smith de Found Sound Nation, ce numéro spécial de la revue musicale new-yorkaise, croisant les perspectives sous le sceau de l'ouverture et de la découverte, est consacré aux voix musicales singulières hors des États-Unis.
Le numéro débute par une conversation entre la musicienne, violiniste, chanteuse et danseuse sud-africaine Kyla-Rose Smith et le rédacteur en chef de SA, Nate Wooley. La vocaliste Eva Salina Primack évoque ensuite la maternité, la vie rurale et l'influence de la chanteuse serbe Vida Pavlović. Le phénomène du jazz londonien Shabaka Hutchings décrit son parcours avec le shakuhachi, et la chanteuse pop ghanéenne Poetra Asantewa parle d'un genou blessé comme métaphore de la collaboration en tant que « jointure » nécessaire. L'artiste sud-africain Umlilo se plonge dans le pouvoir de guérison de son dernier album, et la chanteuse et compositrice indonésienne Peni Candra Rini parle de tradition et de perte avec la codirectrice artistique de Found Sound Nation, Elena Moon Park. Ce numéro présente également deux légendes de la musique latino-américaine : Cergio Prudencio, fondateur bolivien de l'Orchestra of Experimental Native Instruments (OEIN), qui envisage l'« expérimental » et le « nouveau » sous l'angle anticolonial, et la célèbre compositrice et pianiste brésilienne Jocy de Oliveira, qui s'entretient avec Marcioz, figure de la nouvelle génération de musiciens électroniques brésiliens.
La section Sites of Formation présente des icônes américaines, nouvelles et anciennes. Le trompettiste de Chicago Ben Lamar Gay propose une méditation sur le « West End Blues » de Louis Armstrong, et le compositeur / joueur de cornemuse de la côte ouest Matthew Welch évoque Lou Harrison. Le percussionniste et artiste Ben Hall, basé à Détroit, parle de son expérience en tant qu'élève de Milford Graves et Bill Dixon, et Peter Margasak passe en revue la série révolutionnaire Currents de Yarn/Wire. Le numéro se termine par le plus récent épisode d'une conversation de longue haleine entre Wooley et la légendaire compositrice Annea Lockwood. Le cadavre exquis de ce numéro est signé par le compositeur Jules Gimbrone.
Revue fondée en 2012 par Nate Wooley, proposant des entretiens et des essais approfondis, Sound American entend ouvrir les portes de la musique expérimentale à un public élargi – partant de la conviction que toute musique s'adresse au plus grand nombre –, en créant des passerelles intellectuelles, sociales et émotionnelles pour relier le public et les artistes.
David Grubbs, Rebekah Heller, Taylor Ho Bynum, Zeena Parkins, Matana Roberts et Ken Vandermark constituent le comité de lecture.
Sound American constitue également une plate-forme éditoriale pour d'autres projets imprimés ou musicaux.
Contributions de Nate Wooley, Ben Lamar Gay, Matthew Welch, Kyla-Rose Smith, Eva Salina Primack, Shabaka Hutchings, Poetra Asantewa, Umlilo (Kwaai Diva), Peni Candra Rini & Elena Moon Park, Jeremy Thal, Cergio Prudencio, Marcioz & Jocy de Oliveira, Ben Hall, Peter Margasak, Annea Lockwood, Jules Gimbrone.
 
paru en mai 2022
édition anglaise
15 x 22,5 cm (broché)
154 pages (ill.)
 
15.00
 
ISBN : 978-1-733333-96-2
EAN : 9781733333962
 
en stock
Sound American Sound American Sound American Sound American Sound American Sound American Sound American Sound American Sound American Sound American Sound American Sound American


 haut de page