les presses du réel

Still Life / Les feuilles mortes2020-2021

David Hominal - Still Life / Les feuilles mortes
David Hominal insuffle une nouvelle vitalité à l'exercice de la nature morte.
David Hominal pratique indifféremment et sans hiérarchie une peinture abstraite et figurative. Ses sujets de prédilection sont empruntés au quotidien, à l'actualité, à la mode ou issus de ses archives personnelles, choisis autant pour leur banalité, leur valeur symbolique ou emblématique et même intime, que pour leur impact. Hominal s'approprie ces motifs ou micro-objets – marques, chiffres, monnaies, fenêtres, ananas, oignons, mains jointes, fleurs, etc. –, les réduit, les place au centre de la toile, les peint directement et sans dessin préalable, dans un mouvement vers le bord de la toile. La forme et le fond se confondent dans l'intensité du geste pictural, de la force de la couleur et de la dynamique des lignes, accentuant leur présence visuelle. Chaque appropriation d'emblèmes, de sigles, logos ou objets est diffractée et rechargée d'une nouvelle respiration, d'une deuxième vie, explosive, ironique et fascinée.
David Hominal décline ces différentes thématiques sous forme de séries, travaillées jusqu'à l'épuisement, jamais tout à fait abandonnées, régulièrement reprises. De peinture en peinture le thème se renforce ou s'épuise. La répétition crée une scansion, un rythme mais aussi des ruptures. Cette pratique peut s'apparenter à la musique ou à la poésie, que Hominal invoque souvent. Chaque série traduit un cycle de production autonome, passant par une phase d'essais, allant jusqu'à l'acmé de l'énergie et de la justesse pour Hominal, jusqu'à la réduction, le risque de dissolution et finalement son terme.
Pour la publication Still Life/Les feuilles mortes/2020-2021, David Hominal montre une série de feuilles mortes, pour lui comme pour nous tous des souvenirs d'enfance ou de promenade. Au-delà du romantisme ou du naturalisme, ces feuilles offrent, comme la peinture, une parfaite surface plane et un réseau de nervures, qui s'organisent comme le geste de David Hominal, du centre vers le bord de la toile, dans un mouvement d'expansion, la couleur et les lignes envahissant la toile au-delà des limites de chaque feuille. Le jeu de signification inversée entre l'expression anglaise et sa traduction en français, Still Life, littéralement « toujours en vie », mais signifiant en réalité « nature morte », donne des indices sur l'essence même de la peinture pour Hominal, choisissant des feuilles mortes, l'exercice de la nature morte pour lui réinsuffler une nouvelle vitalité. Un sujet fragile et éphémère comme une métaphore de sa pratique, déclinée ici en un cycle à la fois court et infini, éternellement entre la mort et la renaissance.
Cette publication s'inscrit dans la collection Before publication qui réunit les pré-publications de textes d'auteurs ou d'inserts d'artistes, en avant-première de leur édition définitive dans L'Effet papillon II (deuxième tome de L'Effet papillon, 1989-2007, catalogue du Centre d'édition contemporaine paru en 2008).
Travaillant principalement la peinture en série, David Hominal (né en 1976 à Evian, vit et travaille à Berlin) explore également la sculpture, le dessin, la vidéo, l'impression, la performance et l'installation. Polymorphe, son œuvre est le fait d'un rapport exacerbé au monde. Il est le lieu d'interférences des images tirées de sources tant personnelles qu'ordinaires, mais aussi des disciplines telles que la danse, la musique et les arts visuels. Ses estampes et multiples forment la périphérie de cette orchestration du réel.
Conception graphique : Niels Wehrspann, Lausanne.
 
paru en janvier 2022
sans texte
17,2 x 23,5 cm (reliure 2 points métal)
32 pages (ill.)
 
15.00
 
ISBN : 978-2-9701369-4-1
EAN : 9782970136941
 
en stock
Still Life / Les feuilles mortes Still Life / Les feuilles mortes Still Life / Les feuilles mortes Still Life / Les feuilles mortes Still Life / Les feuilles mortes Still Life / Les feuilles mortes Still Life / Les feuilles mortes Still Life / Les feuilles mortes Still Life / Les feuilles mortes
David Hominal : autres titres





 haut de page