Soko Phay

 
Soko Phay est professeure en histoire et théorie de l'art contemporain à l'Université Paris 8 et au Nouveau collège d'Études politiques de l'Université Paris Lumières. Elle est directrice du Laboratoire « Arts des images et art contemporain » (AIAC). Elle a consacré plusieurs livres sur l'esthétique du miroir, dont Le miroir dans l'art de Manet à Richter (L'Harmattan, 2001). Elle mène également ses recherches sur l'art devant l'extrême, dans ses relations avec la mémoire et l'histoire. Elle a dirigé ou codirigé Cambodge, l'atelier de la mémoire (Sonleuk Thmey, 2010), Cambodge, le génocide oublié (Cécile Defaut, 2013), Figurations of Postmemory (Journal of Literature and Trauma Studies, 2015), Cambodge cartographie de la mémoire (L'Asiathèque, 2017), Archives au présent (PUV, 2017), Les génocides oubliés ? (Mémoires en jeu, 2020) et (avec Patrick Nardin) Le paysage après coup (Naima, 2022). Elle a cofondé avec Pierre Bayard le Centre International de recherches et d'enseignement sur les meurtres de masse (CIREMM).
 
Soko Phay - Les vertiges du miroir dans l\'art contemporain
2016
édition française
Les presses du réel – Critique, théorie & documents – Figures
Le miroir participe aux transformations de l'art contemporain en renouvelant les catégories esthétiques par-delà les genres et les médiums. L'ambition de cet ouvrage est d'interroger les fonctions du miroir dans notre culture visuelle, tout en donnant à penser notre coexistence avec l'Autre.


 haut de page